Chaotica Cloaquis

15 mars 2017

Les seigneurs de Kharadron descendent du ciel !

Games Workshop fait très fort avec cette faction de pirates nains volants !

GAMA-KO-Battletome-Content

GAMA-KO-GrundstokGunhauler-Content

GAMA-KO-ArkanautFrigate-Content

GAMA-KO-ArkanautIronclad-Content

GAMA-KO-BrokkGrungsson-Content

GAMA-KO-Skyriggers-Content

GAMA-KO-ArkanautCompany-Content

GAMA-KO-GrundstokThunderers-Content

GAMA-KO-AetherKhemyst-Content

GAMA-KO-Endrinmaster-Content

GAMA-KO-Art-Content

Posté par Slagash à 05:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


07 mars 2017

Bingo de la peinture : le point à la fin de février

Bonjour cher lectorat !

En janvier je vous présentais le bingo de la peinture sur figurine, il est temps de faire un premier bilan :

Bingo_0217

 

Oui, j'ai trouvé une manière subtile de montrer quels objectfs j'avais atteint.

Au cours du mois précédent j'ai pu cocher deux cases :

  • Peindre une figurine d'une gamme que je n'avais jamais peint auparavant. Ici il s'agit de mes peinture des figurines de Zombicide Peste Noire.
  • Peindre en compagnie d'autres peintres. Merci au club Lavalois, le Squig à Lunettes, de me permettre d'avoir de très agréables séances de peinture tous les vendredi soir !

Je ne sais pas vraiment si je peux encore cocher la case "contribuer à la communauté (écrire un article, poster un tutorial etc), mais ça ne devrait tarder, j'ai de quoi cocher pas mal d'autres cases mais ça implique notamment des dizaines de figurines, alors haut les pinceaux !

 

Slagash

Posté par Slagash à 09:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mars 2017

AoS28 : De Inquisitor à l'Age Sombre de Sigmar en passant par Hinterlands.

Le 6 février dernier était lancé le mouvement AOS28 sur le forum The Grand Alliance Community :

IMG_1564.JPG

Qu'est-ce que c'est ? Pourquoi ce nom ? A quoi cela correspond-t-il ? J'essayerai de répondre à toutes ces interrogations.

Pour comprendre le nom, d'abord, je vais faire un rapide retour en arrière.

En 2001, l'auteur maudit Gavin Thorpe sort Inquisitor, un jeu de figurine se passant dans l'univers de Warhammer 40 000 mettant en scène des inquisiteurs et leurs suites, se battant contre des menaces telles que le Chaos, les aliens ou pire... d'autres Inquisiteurs ne partageant pas leurs vues. 

inquisitor

C'est un jeu de rôle avec figurines, on n'en joue que quelques unes (3 à 5 environ) et les règles sont très loin de la "simplicité" de Warhammer 40000 : équipement quasi infini, répartition des dégats, effets psychiques en pagaille, et surtout des possibilités d'action dignes du jeu de rôle (prendre le contrôle d'un camion pour aller le faire s'exploser sur une cuve de carburant par exemple). 

Dernier point : le jeu est à l'échelle 54mm, c'est à dire beaucoup plus grand que l'échelle 28mm du jeu de batailles de masse. 

Warhammer 40000 n'est pas ce qu'on pourrait appeler un univers tout public, et celui tout particulier d'Inquisitor l'est encore moins. On parle d'un univers très sombre, gothique, où la morale est une valeur des plus floues. Qu'est-ce qui est bon ? Massacrer des milliers d'innocents pour être sûr qu'un seul individus ne pourra pas nuire à l'Imperium ? Pactiser avec des démons pour mieux combattre d'autres démons ? Il n'y a pas de bien, ni de mal à Inquisitor, enfin pas au sens classique.

Cette particularité à fait que depuis longtemps, on a attribué à Warhammer 40000 l'adjectif anglais "grimdark", de grim (sinistre) et dark (sombre). Histoire de faire comprendre que c'est vraiment pas joli joli voyez vous ?

ded5293cb913b3f82ccca5126a7e522c

warhammer-40000-art-d0bfd0b5d181d0bed187d0bdd0b8d186d0b0-imperium-322656

L'un des inspirateurs de ce "grimdark" n'est autre que John Blanche, le chef illustrateur de Games Workshop, qui depuis plus de trente ans, fait bénéficier les univers de l'entreprise de son coups de crayon visionnaire et cauchemardesque. Bonus, le monsieur peint également et d'une manière qui s'éloigne beaucoup des schémas officiels pour donner une tout autre dimension aux figurines.

311e837f1fdf126aa2b6726f5bf76d2c

1454217428876

4571554ea5a1dce5c063dc77024b15b5

Inquisitor n'ayant plus été suivi au bout de quelques années, certains joueurs ayant décidé de continuer à jouer ont trouvé qu'il était bien plus simple de réduire l'échelle du jeu à l'échelle de Warhammer 40000 (le 28mm) car cela permettait d'utiliser les dizaines de références existantes et de les mixer pour créer des figurines originales.

Ce qui nous amène à Inq28.

Inq28 est tout simplement le jeu Inquisitor ramené à l'échelle 28mm. Au fil des années et avec la mise en avant du style de John Blanche et de ses compagnons de jeux via la rubrique Blanchistu du magazine White Dwarf, le jeu et le style ont commencé à se démocratiser.

blanchitsu

1add2478d8a9771c9edd2b8b7c1f364516804409_254529344998362_1658168405661564229_o16807562_255182258266404_6013012008470540560_n

Si les règles peuvent énormément varier, la recherche d'une esthétique très marquée se maintient, amenant à des chefs d'oeuvres se partageant largement via des sites, blogs er groupes facebook.

Cette communauté s'est créée il y a maintenant quelques années et l'abréviation Inq28 est immédiatement synonyme pour l'initié de conversions mettant en avant la part sombre de l'univers.

C'est pourquoi, ce 6 février 2017, c'est sous le nom de AoS28 qu'a été présenté le mouvement jumeau de Inq28, bien que ses concepteur admettent bien volontier que ce nom n'a pas beaucoup de sens puisque le jeu Age of Sigmar se joue déjà à l'échelle 28mm. Il s'agit en fait de pouvoir faire le lien immédiatement avec Inq28 et donc d'y associer les mêmes idées : figurines converties, bandes réduites construites souvent par des acolytes misérables gravitant autour d'individus puissants, absence de démesure (pas de tanks plein de canons à Inq28, pas de machines de guerre cyclopéennes à AoS28) etc.

Heureusement, le sous titre "the Dark Age of Sigmar" permet au néophyte d'avoir une idée du concept assez facilement.

Tout cela est bien beau, mais qu'en est-il des règles ?

Si Inq28 se joue avec les règles d'Inquisitor, AoS28 se joue avec les règles d'Age of Sigmar. Simple non ? Pas tout à fait. Inquisitor est déjà fait pour jouer de petites bandes et gérer leur évolution, comme un jdr. Age of Sigmar est fait pour se faire s'affronter des armées pleines de monstres et d'invocateurs de pluies de météorites, sans aucun aspect d'après-bataille, ni d'évolution des figurines.

C'est pourquoi les concepteur d'AoS28 se sont tourné vers des règles déjà créées sous le nom de "Hinterlands", en bon français : Arrière Pays. Les règles Hinterlands sont tout simplement un mode d'escarmouche pour Age of Sigmar, elles permettent de recruter une petite bande de figurines en excluant les plus fortes qui seraient déséquilibrées à ce format et de gérer l'évolution de chacune des figurines (une bande se compose de 15 figurines maximum, rendant possible cette gestion) y compris leurs blessures et l'expérience acquise. 

Pour résumer jusqu'à présent :

AoS28 est un concept : l'idée est de réprésenter la part sombre des Neuf Royaumes, on y trouve des humains misérables, des elfes plus effrayant que des serviteurs du Chaos et quelques rares stormcasts considéré comme des Dieux marchants parmis les hommes. C'est avant tout une vision, une esthétique, une recherche de l'originalité. Cela passe à la fois par un travail de conversion, mais également de création narrative puisque chacun est encouragé à inventer une histoire à ses figurines.

859490_sm-Aelves, Age Of Sigmar, Aos28, Wood Elves

859491_sm-Aelves, Age Of Sigmar, Aos28, Wood Elves

C5Nv3WXUEAAD9wt

Hinterlands est un corpus de règles additionnelles aux règles de Age of Sigmar : elles peuvent évidemment être jouées par tout le monde sans aucune obligation de se "conformer" aux codes de AoS28. Ce sont simplement des règles permettant des affrontement narratifs de petite taille.

Les concepteurs d'AoS28 ont simplement considéré que les règles Hinterlands étaient adaptées à leur idée, mais on peut trouver des gens qui convertissent des figurines à la manière de AOS28 sans même jouer ou en jouant avec les règles de base, et des joueurs utilisant Hinterlands sans jamais avoir entendu parler de AoS28.

Terminons à présent par une petite complication : les concepteurs d'AoS28 ont, à leur tour, ajouté des règles à Hinterlands pour permettre plus de flexibilité lors de la création de leurs figurines. C'est une démarche logique puisque AoS28 est avant tout un concept de modélisme et de narration. Ces ajouts permettent notamment l'utilisation de grosses créatures et la modification de mots clés.

Par exemple : j'ai moi même convertis des Blood Warriors de Khorne en esclavagistes de Slaanesh. La flexibilité d'AoS me permet de modifier les règles des Blood Wariors et d'en enlever les mots clé "Khorne" et "Bloodbound" pour y ajouter "Slaanesh". Ça n'a l'air de rien comme ça, mais ça permet de mettre en cohérence des figurines et leurs règles.

J'espère que cet article vous aura permit de mieux vous y retrouver dans tous ces termes et surtout vous aura donner envie de découvrir Inquisitor, Age of Sigmar et leurs variantes.

Je vous laisse avec quelques liens utiles :

 

Slagash

03 mars 2017

Peintures du moment II : Chaos, Empire, Orque Noir et Nain

Bonjour bonjour,

Encore une session de peinture sympathique chez le Squig à Lunettes, le club de jeu Lavalois. Pour l'occasion j'avais apporté un peu de tout pour pouvoir varier un peu, j'ai donc ressorti des figurines entamées il y a un bon moment :

P1180715

P1180716

 

Un impérial dont il ne me reste plus que le bouclier à finir (le socle aussi, oui, je sais...).

P1180717

P1180718

 

Un philosophe orque noir....

P1180719

 

Un perso nain que j'avais gagné au tournoi de King of War l'année dernière.

P1180721

 

P1180722

 

Aethinophe le Collectionneur, chef des esclavagistes.

P1180723

P1180724

P1180726

P1180727

Et d'autres esclavagistes.

 

12 février 2017

Peintures du moment

Bonjour tout le monde,

encore un article surtout composé de photos pour vous montrer mes dernières peintures. Au programme, du zombi de Zombicide Peste Noire (peints assez rapidement), ma première survivante (Lady Marianne) et un esclavagiste de Slaanesh bientôt fini.

Alors je précise tout de suite, en ce moment j'ai énormément de mal à prendre des photos correctes, donc il va falloir vous contenter de peu. Toutes mes excuses.

20170122_193236

20170211_130331_Richtone(HDR)

20170211_125315

20170211_125544

 

Comme je l'avais annoncé, j'ai peint cette figurine en ayant pour référence la Marianne de Robin des Bois de 1938 jouée par Olivia de Haviland : 

2407816_orig

 

Je n'ai pas repris cet argenté pour la robe, par soucis de lisibilité de la figurine, mais je suis plutôt satisfait du rendu. J'ai par contre rnecontré un petit soucis de moulage, le nez de la figurine n'étant quasiement pas marqué. 

20170211_125241

 

Voilà voilà,

A bientôt pour, j'espère, de meilleures photos et des figurines finies :)


02 février 2017

Travail en cours : conversion des Blood Warriors en Esclavagistes de Slaanesh

Ça fait un moment que j'ai travaillé dessus, mais je ne vous avais pas montré le début de la peinture, alors je ferai bref en vous montrant out simplement les photos :

1

2

3

4

5

6

7

 

Voilà voilà 

Slagash

29 janvier 2017

Zombicide Peste Noire : quête d'initiation

D'abord, je préfère dire Peste Noire que Black Plague, ça claque bien plus en français.

Ensuite, pour être honnête, la partie que je vais relater n'est pas ma première mais ma deuxième, j'ai d'abord joué le scénar d'introduction avec les six survivants, mais c'est trop de figurines pour une quête trop simple.

Pour cette partie j'ai choisi Clovis, Samson, Baldric et Ann (que je renommerai Marianne, parce que depuis que ma copine à cru qu'il s'agissait d'une noble et non d'une nonne, je n'arrive pas à me sortir Marianne jouée par Olivia de Haviland en 1938 dans les Aventures de Robin des Bois, LE film de mon enfance ! Je la peindrai donc comme elle).

Où nous mènes-tu vieux fou ? grogna Clovis qui essayait de reprendre son souffle.

Cessez de douter, répondit sèchement Baldric, si vous n'avez pas confiance en moi alors vous pouvez tenter votre chance seul dans la ville, je suis sûr qu'à nous trois nous arriverons à destination...

Baldric, voilà la maison, dépêchez-vous donc d'ouvrir cette porte, j'entends le horde qui arrive.

Poussez-vous, Dame Marianne, je m'en charge. Annonça Samson en saisissant son marteau.

20170114_152842

 Après avoir neutralisé l'immonde cadavre ambulant qui errait dans l'entrée, Marianne se dirigea rapidement vers l'autre porte.

Attendez ! Essaya d'avertir Clovis, mais la porte était déjà ouverte et revèla trois morts vivants de plus, dont l'un particulièrement imposant. 

Reculez, vite !

20170114_153249

Samson, nous avons besoin de ton marteau par ici ! 

Excuse-moi, je suis un peu occupé...

 20170114_153739

*Schpleurg*

C'était le bruit du marteau de Samson qui parvenait à se frayer un chemin en avant, et Baldric s'engouffra à l'intérieur et commença à renverser les meubles.

Qu'est-ce que vous cherchez comme ça ?

La clé, il faut que je retrouve la clé qui permet d'accéder à la salle de téléportation, elle doit être... Aaaah !

20170114_153813

20170114_154529

Les choses n'allaient pas en s'arrangeant. Si Baldric avait réussi à se débarrasser du zombi caché dans la pièce qu'il fouillait,  d'autres restaient encore dans les autres pièces de la maison, et pire, la horde grossissait à vue d'oeil dans la rue.

20170114_154752

Est-ce que c'est ce que je pense ?

Oui Clovis, c'est un passage secret caché dans les latrines !

20170114_155112

 

Alors que Marianne ferme courageusement la marche, les trois autres survivants doivent lutter contre les cadavres ambulants des ivrognes de la réserve de vin.

20170114_155122

20170114_155714

 

Il faut trouver la clé ! Elle ne doit pas être loin...

20170114_160020

 

Je l'ai ! annonça fièrement Samson. Mais la victoire était de courte durée car à peine avait-il réussi à mettre la main sur la clé que d'autres zombis affluèrent par la rue, juste devant la salle de téléportation.

20170114_160036

MEURS !

Blleuuhharg....

MEURS TE DIS JE !

20170114_160410

 

Allez-y, entrez tous ! ordonna Baldric.

Les survivants entrèrent précipitamment dans la petite salle mais un cri leur parvint. Le mage était assaillit !

Marianne sortit alors en hurlant un cri de guerre et démembra prestement les créatures, avant que Baldric ait pu dire "Déflagration de Mana" il se trouvait tiré par sa cape à l'intérieur de la pièce. Il était grand temps, car la colonne de zombis commençait à se déverser du passage secret.

20170114_160517

Maintenant, mage, dis ta formule.

Il s'agit plutôt d'une incantation, mais je vous passe les détails techniques. PERH ORUÜS !

 

***

Ainsi donc cette partie se termine par un succès total. Aucun de mes survivant n'a subit de blessure ce qui me fait dire que le scénario est vraiment facile. En tout cas il permet de bien assimilier les mécanismes de base, sans introduire les plus grands dangers : le nécromancien et l'abomination, l'un faisait apparaitre plus de zombis et l'autre ne pouvant être tuée que par la bile de dragon enflammée. 

J'ai commis une erreur un peu grossière avec Baldric, j'ai considéré qu'il pouvait ouvrir des portes sur un 4+ comme ses camarades, sauf qu'il n'avait aucune arme le lui permettant. Il aurait dès lors mieux fallut gérer les actions et ne pas le faire passer devant à tout bout de champs (même si j'aimais l'idée que c'était lui qui guidait le reste de la troupe).

En tout cas je me suis bien amusé et j'ai hâte de :

- jouer d'autres scénarios

- avec d'autres joueurs (même si le jeu passe TRES BIEN en solo, ça c'est un énorme plus pour moi)

- peindre tout ce petit monde 

 

Je vous tiendrai au courant de mes pérégrinations dans ce monde infesté de Zombicide Peste Noire, ça risque de bastonner sévère ces prochaines semaines.

 

Slagash

20 janvier 2017

Le bingo de la peinture de figurines !

Bonjour à vous tous mes merveilleux lecteurs ! (ton beaucoup trop enjoué par rapport à mon état au moment où j'écris ce message)

J'avais trouvé par hasard, il y a une dizaine de mois, cette image :

peinture_bingo

 

L'année 2016 n'a pas été très prolifique en peinture (même si j'ai fait ce que j'ai pu cette année c'était plus une figs par ci par là), mais je pense être plus actif en 2017. Du coup, ce tableau tombe à pic pour me motiver à peindre tout en réalisant quelques petits défis bien sympathiques. 

J'essayerai de le mettre à jour au fur et à mesure que je coche les cases. Je ne pense pas tout faire non plus, mais une bonne moitié est largement accessible à mon avis.

A très bientôt donc, pour mes premiers coups de pinceau de l'année !

 

Slagash

 

Posté par Slagash à 09:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

17 janvier 2017

Bilan des lectures de 2016 : J'en ai oublié !

Et oui, alors que j'avais pourtant bien prévu de vous en parler.

Alors, qui sont les oubliés ?

Il est de retour, de Timur Vermes

9782714456090

Une sacrée surprise celui-là ! Pour tout dire, c'est mon frère qui me l'a offert et je ne serai sans doute pas allé vers de livre de prime abord. J'en attendais ce scénario : Hitler revient, s'en suit toute une série de situations comiques liées au décalage entre ses idées et le monde actuel et au fur et à mesure il change pour devenir un "gentil".

Et bien pas du tout. Le livre traite la situation de manière " réaliste " et il se révèle finalement bien plus profond et plus intéressant que ce que j'avais imaginé. Une très bonne surprise.

 

Le cauchemard d'Innsmouth, de Howard Phillips Lovecraft

9782277240945

 

Bon, alors certes je l'ai déjà lu 2-3 fois, mais j'ai récidivé. Il y aurait mille raisons à détailler sur le pourquoi, mais le fait que Howard Phillips Lovecraft est mon écrivain préféré suffit. 

J'en profite pour dire un mot du support : le Kindle (ou liseuse pour utiliser le terme générique).

On m'en a offert une il y a un an et demi et je l'ai rempli de tous les livres numériques que j'ai pu trouver gratuitement. Notamment du Lovecraft, mais aussi (voir plus bas), des nouvelles de la Black Library. Je trouve l'objet très agréable et bien fait, on a là une vraie troisième voie entre le papier et les supports numériques génériques (tablettes et téléphones intelligents). Le toucher est différent, l'objet est agréable en main, on sent qu'il a vraiment été pensé pour la lecture.

Call of Chaos

By the Horns cover

 

Pas vraiment un livre, plutôt diverses nouvelles publiées l'hiver dernier par la Black Library sous forme de calendrier de l'avent. Il s'agit de nouvelles de quelques pages (une douzaine je crois) mettant en scène des champions du Chaos. Je n'en ai lu que quatre, deux sur Slaanesh et deux sur Tzeentch. Ces nouvelles sont de très bonnes occasion d'en apprendre plus sur les Royaumes Mortels de l'Age de Sigmar, même s ce sont des informations périphériques. Sur les quatre que j'ai lues, les plus intéressantes, à mon goûts, sont celles qui touchaient Slaanesh puisque le Dieu à disparu et que, conséquemment, ses suivants le recherchent. Les deux façons d'aborder le sujets dans "By the Horns" et "Godless" sont très différentes et c'est ce qui les rend si intéressantes. 

Cette fois je crois que c'est tout, au pire je referai un complément :)

A bientôt pour un article plus ludique !

 

Slagash

 

10 janvier 2017

Bilan des lectures de 2016

Bonjour et meilleurs voeux à toutes et à tous. Que cette année vous apporte réussite, phynances et fertilité !

Je commence l'année avec un article que je voulais faire depuis un moment, le fait que l'année soit bouclée s'y prête bien donc c'est parti :

Je commence avec le tome II de la série de l'Epouvanteur : La Malédiction de l'Epouvanteur , de Joseph Delaney.

La-malediction

 

On retrouve le même univers médiéval fantastique soft, toujours aussi intéressant et toujours un peu ambigü. Des dilemmes moraux, un adversaire un peu surestimé, on commence à en apprendre plus sur différents personnages, bref, j'en garde un bon souvenirs et je me dis qu'il faut que j'évite d'attendre un an entre chaque tome pour ne pas trop perdre le fil.

Thulé, le soleil retrouvé des hyperboréens de Jean Mabire

410jbl2RjvL

 

Véritable quête initiatique et épique des origines fantasmées, le livre commence par un très beau voyage dans lequel je me suis embarqué avec plaisir. L'auteur reste cependant trop longtemps à décrire très en détail les agissements de la société de Thulé, basé sur "Bevor Hitler kam" de Rudolf von Sebottendorf. Toute cette partie prend place dans un contexte que je ne connais quasiement pas, qu'est l'Allemagne de l'entre-deux guerre.

Sigvald, de Darius Hinks

685440FRSigvald

 

Je crois en avoir déjà parlé, mais j'ai adoré ce livre ! On nage en pleine ambiance chaotique, les personnages sont réellement complètement fous, dérangeant, exhubérants... L'histoire est relativement simple : Sigvald se met en tête d'acquérir le heaume d'un chammpion de Khorne. De là s'en suivront des batailles complètement hallucinantes, un pacte démoniaque, des quêtes au fin fond des royaumes du Chaos... Et tout ça en suivant en parallèle une tribu de norses cherchant à se débarasser d'une malédiction. Un indispensable pour tout Chaotique qui se respecte.

La Croisade Noire du Jedi Fou, de Timothy Zahn

1540-1

 

L'épisode 7 de Star Wars aura au moins eu ça de bon que beaucoup de livres de l'ancien univers étendu sont sortis, et parmis eux la trilogie de Thrawn. Je n'en ai lu que le premier tome mais il augure une suite très intéressante. Le personnage principal est l'amiral Thrawn, sorte de Sherlock Holmes de l'Empire, qui fait son possible pour rattraper le coup après le désastre de la bataille de Yavin. Ce premier tome n'est pas particulièrement épique, en fait, l'enjeu est assez modeste, mais je pense qu'il s'agit surtout d'introduire le personnage et la nouvelle situation politique pour avoir plus de largesses pour les deux autres tomes. A voir donc.

Maul prisonnier, de Joe Schreiber

51ntsiRMM1L

 

Lui par contre, c'est une vraie déception. Il s'agit là d'un livre Star Wars sans jedi, sans sabre laser, sans Force, sans vaisseau spatial... Pour faire court, Darth Maul est envoyé dans une prison pour mettre la main sur un mystérieux trafiquant. Bien sur, cette prison est aussi le lieu de combats à mort. Au final, une sorte de Prison Break assez fadasse avec un Maul pas du tout charismatique et pas du subtil. Dommage.

Le dernier voeu, de Andrzej Sapkowski

ugIe4UjCzn65xwH1dLVzzUSas7Q@306x500

 

Premier tome de la saga du Sorcelleur, j'avais déjà lu ce livre il y a des années, mais avec le succès des jeux vidéos j'ai eu envie de m'y remettre. J'ai décidé de racheter le tome 1 dans les éditions Milady (même si je préfère largement la couverture de Pocket) pour relire toute la série. Ça a été un vrai plaisir de se replonger dans cet univers, le mélange d'aventures sanglantes, de relecture de conte classiques (la Belle et la Bête, Raiponce et plus largement, les princesses dans les donjons). Là encore j'ai très envie de lire la suite (déjà achetée d'ailleurs).

La Bataille de France jour après jour mai-juin 1940, de Dominique Lormier

La-bataille-de-France-jour-apres-jour-mai-juin-1940

 

Là aussi j'ai déjà écrit dessus alors je ne vais que me répéter. Un excellent livre redonnant leur mérite aux milliers de soldats français ayant combattus lors de cette offensive. On y apprend notamment des actes de bravoure incroyables, étayés par les rapports de l'époque côté français ET allemand. Le seul hic de ce livre est de taille : aucune carte, chose impensable pour ce genre d'ouvrage. 

Le sentiment du fer, de Jean Philippe Jaworski

YCGbPcnzC9x8_O4CcCQZVHMbxQI

 

Cela faisait longtemps que je voulais me lancer dans les romans de Jaworski, et j'ai décidé d'y aller doucement avec ce recueil de nouvelles. J'y ai découvert un prose comme je n'en avais jamais lue, véritablement unique. Dubitatif au départ, un peu perdu même, j'ai rapidement compris qu'à travers ces nouvelles je découvrais un univers petit bout par petit bout. Qu'ont en rapport le procès d'un détrousseur de cadavre et une caravane de nains allant porter secours à une forteresse ? La toile de fond, la guerre en cours qui ravage tout. C'est là l'intelligence de Jaworski : approcher de loin ce conflit par des historiettes périphériques. C'est très réussi, et mention spéciale à la nouvelle avec les nains, absolument stupéfiante !

Sur les traces des vikings en France, de Jean RENAUD

81mil4wfh1S

Voilà le livre qui conclu ma liste : un petit livre d'histoire sur les attaques, invasions, pactes et installations vikings en France. Si je connaissais un peu le cas de la Normandie, je n'avais aucune connaissance de leurs incursions en Bretagne par exemple. Les cartes ne sont pas légion mais suffisante. Celle recensant toutes les attaques est véritablement impressionnante, c'est la quasi totalité du territoire français qui a subit leurs attaques. Même Clermont ferrand y est passé (trois fois !). Beaucoup d'informations aussi sur la manière de se débarasser de ces barbus blonds, du classique tribut à payer au recrutement de vikings pour en combattre d'autres. 

Au programme de cette année : le Hobbit (enfin !), des suites (Sorcelleur, Epouvanteur, Star Wars...), j'ai quelques livres d'histoire qui m'attendent depuis longtemps aussi. Je ne prendrai pas la résolution de lire plus de livres cette année, mais ça ne m'empêchera pas d'essayer. 

Slagash