Chaotica Cloaquis

23 mai 2017

=][=NQUISITEUR FOULQUES NERRAH (premiers pas dans l'univers inquisitorial)

Bienvenu à vous citoyens impériaux !

Aujourd'hui, je m'en vais vous conter l'histoire de Foulques Nerrah, Inquisiteur impérial de l'Ordo Xenos et Monodominant.

Cela faisait déjà un moment que l'univers de Inq28 et son dérivé Inquisimunda me faisaient de l'oeil. Moi qui ait toujours adoré assembler des figurines à partir de tout et n'importe quoi (chose que les skavens et le Chaos permettent de faire très largement), j'ai découvert de trésors de créativité et d'évocation dans cette communauté.

L'occasion m'a été donné de me lancer avec la sortie de Shadow War Armageddon de Games Workshop. L'engouement provoqué par ce jeu dans mon club et la perspective quasi certaine de faire une campagne prochainement m'avait déjà fortement fait zieuter les figurines 40K, mes rabiots etc. Le coup de grâce fut la liste Inquisition prévue pour SWA, dès lors je n'avais plus d'excuse.

Non content de décider de me lancer dans une petite bande inquisitoriale, j'ai carrément kraké chez mon revendeur pour la gamme du jdr Dark Heresy, permettant d'incarner des agents de l'Inquisition dans l'univers de Warhammer 40000. J'ai dans le même temps replongé dans les livres de Dan Abnett sur le sujet, bref, je suis en plein dedans.

Tout ça était bien joli, j'avais la chance d'avoir quelques figurines 40K permettant de jouer des acolytes à SWA, mais rien de convainquant pour l'Inquisiteur. 

N'ayant jamais joué à 40K, je ne dispose que de rabiots de gardes impériaux et de spaces marines du Chaos, donc pas grand chose, et surtout, aucun corps...

Il n'a pas fallut longtemps avant que je décide d'utiliser un corps de Stormcast eternal comme base, ce qui permettait de donner un look baroque à l'armure énergétique. Voilà donc la première version :

Capturer

Outre le corps de Stormcast, la tête vient du kit de seigneur du Chaos sur Manticore, les mains viennent des spaces marines du Chaos. Le servo crâne est une icône de bannière des spaces marines du Chaos auquel j'ai ajouté des câbles qui sont en fait un fouet du kit des rabatteurs de Slaanesh. 

Je dois dire que j'étais très satisfait de moi étant donné mes possibilités de conversion, et j'ai posté la photo sur quelques groupes facebook pour avoir des avis. Ce qui en ressortait, c'était qu'il était encore bien trop vide et bien trop reconnaissable en tant que Stormcast converti. Même si la base était bonne. 

Prenant le taureau par les cornes, j'ai passé commande de rabiots me permettant d'"Inquisitorialiser" tout ça et j'ai trouvé mon bonheur chez Bitzpirat. J'ai fait une razzia sur les sceaux de pureté et autres accessoires, reliquaires, écussons etc. Je recommande le site, l'ensemble m'est arrivé vite, bien emballé, rien à redire !

J'ai profité d'une fin de soirée pour donner du corps à mon inquisiteur, et voilà ce que ça a donné :

Capturer2

Foulques_Nerrah3

 

Je suis beaucoup plus convaincu maintenant, il m'en a couté quelques euros (j'ai commandé bien plus que ce que j'avais besoin, mais ça fait du stock) mais ça valait définitivement le coup, la conversion est bien moins tristounette qu'avant, je trouve que ça ressemble vraimet à un inquisiteur mal embouché.

Concernant la peinture, elle a été attaquée sur une sous couche blanche, tentative de se rapprocher du Blanchitsu oblige. L'armure est pour le moment basée sur un Balthazar gold assombri avec un mélange de lavis Agrax Earthshade + du Hawk turquoise. 

Foulques_Nerrah4

Foulques_Nerrah5

Je suis loin du compte, tout reste à faire, mais j'aime la tournure que ça prend. 

 

 

A bientôt pour en apprendre plus sur l'Inquisiteur Nerrah.

Slagash


21 mai 2017

Rapport de Bataille : Arrivée sur Armageddon Secundus

Pendant la troisième guerre pour Armageddon, l'Inquisiteur Foulque Nerrah fut amené à enquêter sur les complices de la haute trahison de Von Strab qui avait livré la ruche Acheron aux mains des orks.

Il était accompagné de ses acolytes habituels, Luithegard, une jeune sniper fougueuse recrutée sur un monde ruche et quatre mercenaires fanatisés, anciens gardes impériaux. Le taciturne Inquisiteur Nerrah avait toujours préféré une équipe réduite autour de lui, surtout lors des interventions sur le terrain.

Lors de leur arrivé sur Acheron, la priorité fut d'établir une base opérationelle d'où mener leur enquête, le but était que Luithegard s'infiltre parmi la population de la ruche en guerre afin de nouer les premiers contacts.

Malheureusement l'équipe inquisitoriale se trouva confrontée à un avant poste établi par une compagnie de Spaces Marines. Malgré les négociations, ceux-ci refusèrent tout net le passage de Nerrah. Avant que le moindre coup de feu soit tiré, chacun des protagonistes avait compris que ce conflit ne trouverait pas d'issu pacifique...

20170512_222629

Sous la couverture de Luithegard, le groupe se divisa en deux, l'Inquisiteur Nerrah et l'acolye Kardhu sur la droite ; Belta, Sivcoldus Teadros sur la gauche.

20170512_222634

20170512_222640

20170512_222654

20170512_223355

20170512_225201

 

Les scouts Spaces Marines se résolvent à ouvrir le feu, Kardhu n'est pas blessé mais l'Inquisiteur doit ajouter le crime de tentative d'homicide sur un agent du Trône d'Or à leur premier crime d'obstruction à une enquête inquisitoriale. Leur sort est désormais scellé.

20170512_230103

"Au Nom de l'Empereur Dieu de l'Humanité !" le pistolet à aiguilles empoisonnées de l'Inquisiteur atteint un scout à courte portée. La toxine, prévue pour neutraliser le système nerveux ultra résistant des orks, paralyse et asphyxie le super-soldat.

20170512_232758

L'acolyte Sivcoldus s'illustre en chargeant seul un scout. Sa lame tronçonneuse mord fatalement dans la poitrine de son ennemi qui s'écroule dans une mare de sang. Il arrive à survivre au tirs à bout portant du pistoler bolter du sergent scout se trouvant au dessus de lui mais est forcé à se mettre à couvert. Luithegard riposte et le met à terre, après avoir fait subir le même sort au dernier Space Marine à couvert.

20170512_232803

Foulque Nerrah s'avance afin de mettre aux arrêts les scouts, ils devront rapidement répondre de leur hérésie...

 

+++++++++++

Pfiou ! Seconde partie pour ma pomme à Shadow War Armageddon. La première étant une initiation dans une partie à 4 (2 orks contre 2 scouts). Je maitrisais donc un minimum et ça m'a permi d'oser et de prendre les devant face à mon jeune opposant qui débuttait. Je vous rassure, il avait assisté à une partie de démonstration et bénéficiait des conseils du créateur de la liste SM.

D'ailleurs cette liste n'était pas spécialement équilibrée puisqu'elle était aussi faite pour montrer les avantages et les inconvénients de suréquiper son équipe. Les scouts avaient tout de même des pistolets bolter, fusils sniper, camouflage, viseur laser, thermo viseur etc. Certes, je n'était pas en reste avec mon Inquisiteur suréquipé (armure énergétique, pistolet à aiguilles, viseur laser, balles empoisonnées, épée énergétique) et mes acolytes de tirs avec viseurs lasers. 

Mon adversaire s'est assez mal déployé et n'a pas pu faire grand chose d'autre que d'attendre que je surgisse en surnombre.

Cela dit, un scout SM avec viseur laser qui se met en alerte, ça rend les mouvements assez dangereux...

Bon, on avait aussi des pions objectifs, j'aurai du plus jouer dessus pour donner le bon exemple à mon partenaire de jeu, mais je me suis fait happé par l'action ^^

Ce que j'en retiens, niveau jeu, c'est que le pistolet à aiguilles empoisonnées à courte portée qui touche à 2+ et blesse automatiquement, c'est très efficace, dès lors qu'on n'a pas de grosses armures en fce évidemment. Les fusils snipers peuvent vite trouver leurs limites puisqu'ils ont -1 pour toucher à courte portée.

En tout cas je suis assez content de cette partie, ça me fait une bonne excuse pour me plonger dans les romans de l'Inquisition de Dan Abnett, de craquer pour le jdr Dark Heresy etc...

Slagash

 

04 mai 2017

Des crocs et des barbes : montage de figurines Mantic et Games Workshop

Tout commence par un krakaje...

Une boîte d'armée naine Mantic à -30%, c'est à dire deux régiments de 20 nains, 20 tireurs, deux canons et dix berserkers sur blaireaux :

dwarf-army-deal2

De quoi faire une force raisonable non ?

Bon, ça c'était un coup de tête, parce que ces nains me plaisaient depuis un moment et là, l'occasion s'est présentée. Dans le même temps, je m'étais rendu compte que je pouvais me faire une autre petite force armée...

Black Plague Figures Tray 02

Aloooors, ça vaut combien en points ça, à Age of Sigmar ?

Du coup j'avais une petite idée de thème : un nécromancien fou (pléonasme) ayant créé une ville parfaite, où tous les habitants sont morts, où les villageois sont des zombis, la milice est composée de squelettes etc.

Et puis, je ne sais plus où j'avais entendu dire que la boutique de jeux de Laval faisait des soldes. Et qu'y trouve-je ?

20170411_230842

 

Et à -50% cette fois-ci...

Et PAF, pastèque ! Second krakaje.

Un de ces soirs, je commence l'assemblage, et côté Mantic, deux mauvaises surprises :

  • Il manque des pièces, de fait je ne peux pas monter d'état majors (chefs d'unités, étendards, musiciens). Je suis actuellement en lien avec Mantic France pour régler le soucis.
  • Les pièces sont très pénibles à assembler, les morceaux qui devraient se coller entre eux et être droits sont presque tous convexes, il est donc impossible d'éviter un décalage assez gênant :

17884510_10212979783069347_8116599451302313915_n

 

 

Bon, honnêtement, c'est très pénible sur le moment mais une fois passé à la peinture, puisque mon schéma est assez sombre et et que ce n'est qu'une petite armée pour le jeu, ça ne me pose pas plus de problème que ça.

Par contre, quand je suis passé au montage des Vargheists de Games Workshop, quelle facilité ! Et ce malgré un découpage des pièces un peu complexe (torse en trois morceaux par exemple), et bien tout se cale parfaitement. 

20170412_230524

 

Prochaine étape, la peinture bien sur !

Slagash

01 mai 2017

Château de la Loire : Villandry

Je reprends la série des château de la Loire avec aujourd'hui avec le château de Villandry, troisième château que nous avons pu visiter lors de notre premier séjour dans cette magnifique vallée. 

Pour replacer le contexte, nous y sommes allé au mois de novembre, ce n'est jamais la période idéale pour les jardins par exemple.

Le château n'a pas eu une existence paisible. La première forteresse, dont il ne reste plus grand chose, a vu Henri II Plantagenêt reconnaître sa défaite devant le roi Phillipe Auguste. Cette première forteresse, après être passée entre les mains de plusieurs familles, fut rasée par Jean le Breton en 1532. 

Il fait raser la forteresse et construit le château actuel.

Comme beaucoup de grandes demeures, le château a été lourdement modifié au fur et à mesure de les nouveaux propriétaires le réaménageaient à leur goût et surtout à la mode de l'époque. Ainsi, les jardins français sont complètement transformés en jardins anglais, les terrasses sont supprimées. 

Si les intérieurs sont aménagés avec goûts au XIXème siècle, c'est moins le cas de l'extérieur qui souffre de très lourdes modifications, lui faisant perdre beaucoup de ses caractéristiques de la Renaissance. 

Le temps allant, changeant encore de propriétaires de nombreuses fois, le château devint de plus en plus encombrant, et fut revendu de moins en moins cher jusqu'à ce qu'il fut envisager de le démanteler entièrement afin de revendre ses pierres, comme cela s'est malheureusement trop souvent passé pour d'autres domaines. 

Les sauveurs, à tous points de vue, de Villandry, s'appellent Joachim Carvallo et Ann Coleman, l'un est docteur, l'autre est une scientifique et riche héritière de la sidérurgie américaine. Le couple achète le château en 1907  et ensemble ils recrutent une armée d'une centaine de maçons et redonnent aux façades leur aspect du XVIème siècle.

P1170933

Les façades telles qu'elles ont été restaurées.

P1170934

 

P1170936

P1170937

 

P1170939

 

Villandry est célèbre pour ses jardins. Lors du rachat en 1907, le parc est aménagé de manière romantique. Le docteur Carvallo et sa femme restituent encore une fois l'aspect du parc d'origine. Ils redécouvrent le potager ornemental et le miroir d'eau. Depuis cette époque, Villandry n'a cessé de faire évoluer ses extérieurs. 

P1170940

P1170941

 

Villandry étant un lieu touristique, il n'est pas autorisé aux propriétaires (les descendants de Joachim Carvallo et Ann Coleman) de vendre, ni même de donner les fruits du potagers. Afin qu'il n'y ait aucun gâchis, le château regroupe simplement la récolte sous un préau connu de tous les habitants. Et si ceux-ci se la partagent, ce n'est plus de la responsabilité du château. 

P1170943

P1170944

 

Le miroir d'eau.

P1170945

 

P1170948

P1170949

 

Les cuisines

P1170951

 

La salle à manger, avec fontaine je vous prie...

P1170952

 

Une chambre Empire, souvenir de l'époque où le château appartint au frère de Napoléon premier. Remarquez le magnifique parquet. Villandry en compte de magnifiques.

P1170954

 

Vu d'en haut, le potager prend toute sa dimension.

P1170956

 

Un autre remarquable parquet dans la chambre du potager.

P1170960

 

Le jardin de l'Amour

 

P1170961

 

P1170962

P1170963

P1170964

P1170966

P1170970

 

Contrairement à Chenonceau et son Ipod et Chambord et sa tablette à remonter le temps, la visite s'est cette fois faite avec un guide, un vrai en chair et en os. L'avantage évident est d'avoir une vraie présence humaine qu'aucun support numérique ne peut remplacer. Le fait d'avoir un guide permet également de poser des questions, tout simplement. Mine de rien, ça change pas mal de chose. L'inconvénient, c'est que l'on perd de la liberté dans la visite. Quand le guide avance, tout le monde avance. Du coup, un manque certain de photos du au fait que je trouve très malpoli de prendre des photos à gauche et à droite pendant que l'on me parle. Il faudrait un peu de temps, ne serait-ce qu'une minute, pour déambuler librement et profiter de la pièce avant de passer à la suivante.

Malgré ce bémol, la visite est passionnante et la flânerie dans le parc est un plaisir pour les yeux et pour l'esprit.

Après Chenonceau et Chambord, nous avions décidé de faire cette visite, surtout parce qu'elle était sur notre chemin, sans nous attendre à quoi que ce soit de particulier. Ce fut une très belle surprise.

Pour compenser le manque de photos et de détails, je vous renvoi au site du château, très bien fait et détaillé pièce par pièce, ce qui vous permettra de voir la bibliothèque par exemple, ou l'extraordinaire plafond oriental.

http://www.chateauvillandry.fr/

 

Slagash

23 avril 2017

Peintures du moment III : Orque noir, épéisite impérial, Stormcast

Suite des peintures qui ont avancé ces dernières semaines :

20170326_173317

20170326_190853

20170326_190904

 

L'orque noir avec arme à deux mains sur lequel je n'arrive pas à arriver à ce que je voudrait (surtout pour la peau) :

20170326_173504

20170326_173518

Et l'épéiste impérial dont je suis bien content d'être arrivé au bout, même si j'ai un peu craqué ce bouclier) :

20170326_173946

20170326_173955

20170326_174009

 

Voilà voilà

Slagash


19 avril 2017

Et pourtant il peint !

Un mois sans article alors que je suis plutôt productif, c'est un peu balot.

Sans projet particulier en ce moment, je vole de figurine en figurine en essayant de terminer des choses entamées parfois il y a plus d'un an, au premier rang desquelles une unité de chevaliers du Chaos de Slaanesh :

20170326_173247

20170326_173254

 

Je continue avec les photos finales (hors socle) de cette figurine avec laquelle je vous harcèle depuis des mois...

20170326_173352

20170326_173403

20170326_173428

Et ses petits copains :

20170326_173839

20170326_173906

20170326_173919

 

A bientôt pour d'autres photos !

 

Slagash

15 mars 2017

Les seigneurs de Kharadron descendent du ciel !

Games Workshop fait très fort avec cette faction de pirates nains volants !

GAMA-KO-Battletome-Content

GAMA-KO-GrundstokGunhauler-Content

GAMA-KO-ArkanautFrigate-Content

GAMA-KO-ArkanautIronclad-Content

GAMA-KO-BrokkGrungsson-Content

GAMA-KO-Skyriggers-Content

GAMA-KO-ArkanautCompany-Content

GAMA-KO-GrundstokThunderers-Content

GAMA-KO-AetherKhemyst-Content

GAMA-KO-Endrinmaster-Content

GAMA-KO-Art-Content

Posté par Slagash à 05:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

07 mars 2017

Bingo de la peinture : le point à la fin de février

Bonjour cher lectorat !

En janvier je vous présentais le bingo de la peinture sur figurine, il est temps de faire un premier bilan :

Bingo_0217

 

Oui, j'ai trouvé une manière subtile de montrer quels objectfs j'avais atteint.

Au cours du mois précédent j'ai pu cocher deux cases :

  • Peindre une figurine d'une gamme que je n'avais jamais peint auparavant. Ici il s'agit de mes peinture des figurines de Zombicide Peste Noire.
  • Peindre en compagnie d'autres peintres. Merci au club Lavalois, le Squig à Lunettes, de me permettre d'avoir de très agréables séances de peinture tous les vendredi soir !

Je ne sais pas vraiment si je peux encore cocher la case "contribuer à la communauté (écrire un article, poster un tutorial etc), mais ça ne devrait tarder, j'ai de quoi cocher pas mal d'autres cases mais ça implique notamment des dizaines de figurines, alors haut les pinceaux !

 

Slagash

Posté par Slagash à 09:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mars 2017

AoS28 : De Inquisitor à l'Age Sombre de Sigmar en passant par Hinterlands.

Le 6 février dernier était lancé le mouvement AOS28 sur le forum The Grand Alliance Community :

IMG_1564.JPG

Qu'est-ce que c'est ? Pourquoi ce nom ? A quoi cela correspond-t-il ? J'essayerai de répondre à toutes ces interrogations.

Pour comprendre le nom, d'abord, je vais faire un rapide retour en arrière.

En 2001, l'auteur maudit Gavin Thorpe sort Inquisitor, un jeu de figurine se passant dans l'univers de Warhammer 40 000 mettant en scène des inquisiteurs et leurs suites, se battant contre des menaces telles que le Chaos, les aliens ou pire... d'autres Inquisiteurs ne partageant pas leurs vues. 

inquisitor

C'est un jeu de rôle avec figurines, on n'en joue que quelques unes (3 à 5 environ) et les règles sont très loin de la "simplicité" de Warhammer 40000 : équipement quasi infini, répartition des dégats, effets psychiques en pagaille, et surtout des possibilités d'action dignes du jeu de rôle (prendre le contrôle d'un camion pour aller le faire s'exploser sur une cuve de carburant par exemple). 

Dernier point : le jeu est à l'échelle 54mm, c'est à dire beaucoup plus grand que l'échelle 28mm du jeu de batailles de masse. 

Warhammer 40000 n'est pas ce qu'on pourrait appeler un univers tout public, et celui tout particulier d'Inquisitor l'est encore moins. On parle d'un univers très sombre, gothique, où la morale est une valeur des plus floues. Qu'est-ce qui est bon ? Massacrer des milliers d'innocents pour être sûr qu'un seul individus ne pourra pas nuire à l'Imperium ? Pactiser avec des démons pour mieux combattre d'autres démons ? Il n'y a pas de bien, ni de mal à Inquisitor, enfin pas au sens classique.

Cette particularité à fait que depuis longtemps, on a attribué à Warhammer 40000 l'adjectif anglais "grimdark", de grim (sinistre) et dark (sombre). Histoire de faire comprendre que c'est vraiment pas joli joli voyez vous ?

ded5293cb913b3f82ccca5126a7e522c

warhammer-40000-art-d0bfd0b5d181d0bed187d0bdd0b8d186d0b0-imperium-322656

L'un des inspirateurs de ce "grimdark" n'est autre que John Blanche, le chef illustrateur de Games Workshop, qui depuis plus de trente ans, fait bénéficier les univers de l'entreprise de son coups de crayon visionnaire et cauchemardesque. Bonus, le monsieur peint également et d'une manière qui s'éloigne beaucoup des schémas officiels pour donner une tout autre dimension aux figurines.

311e837f1fdf126aa2b6726f5bf76d2c

1454217428876

4571554ea5a1dce5c063dc77024b15b5

Inquisitor n'ayant plus été suivi au bout de quelques années, certains joueurs ayant décidé de continuer à jouer ont trouvé qu'il était bien plus simple de réduire l'échelle du jeu à l'échelle de Warhammer 40000 (le 28mm) car cela permettait d'utiliser les dizaines de références existantes et de les mixer pour créer des figurines originales.

Ce qui nous amène à Inq28.

Inq28 est tout simplement le jeu Inquisitor ramené à l'échelle 28mm. Au fil des années et avec la mise en avant du style de John Blanche et de ses compagnons de jeux via la rubrique Blanchistu du magazine White Dwarf, le jeu et le style ont commencé à se démocratiser.

blanchitsu

1add2478d8a9771c9edd2b8b7c1f364516804409_254529344998362_1658168405661564229_o16807562_255182258266404_6013012008470540560_n

Si les règles peuvent énormément varier, la recherche d'une esthétique très marquée se maintient, amenant à des chefs d'oeuvres se partageant largement via des sites, blogs er groupes facebook.

Cette communauté s'est créée il y a maintenant quelques années et l'abréviation Inq28 est immédiatement synonyme pour l'initié de conversions mettant en avant la part sombre de l'univers.

C'est pourquoi, ce 6 février 2017, c'est sous le nom de AoS28 qu'a été présenté le mouvement jumeau de Inq28, bien que ses concepteur admettent bien volontier que ce nom n'a pas beaucoup de sens puisque le jeu Age of Sigmar se joue déjà à l'échelle 28mm. Il s'agit en fait de pouvoir faire le lien immédiatement avec Inq28 et donc d'y associer les mêmes idées : figurines converties, bandes réduites construites souvent par des acolytes misérables gravitant autour d'individus puissants, absence de démesure (pas de tanks plein de canons à Inq28, pas de machines de guerre cyclopéennes à AoS28) etc.

Heureusement, le sous titre "the Dark Age of Sigmar" permet au néophyte d'avoir une idée du concept assez facilement.

Tout cela est bien beau, mais qu'en est-il des règles ?

Si Inq28 se joue avec les règles d'Inquisitor, AoS28 se joue avec les règles d'Age of Sigmar. Simple non ? Pas tout à fait. Inquisitor est déjà fait pour jouer de petites bandes et gérer leur évolution, comme un jdr. Age of Sigmar est fait pour se faire s'affronter des armées pleines de monstres et d'invocateurs de pluies de météorites, sans aucun aspect d'après-bataille, ni d'évolution des figurines.

C'est pourquoi les concepteur d'AoS28 se sont tourné vers des règles déjà créées sous le nom de "Hinterlands", en bon français : Arrière Pays. Les règles Hinterlands sont tout simplement un mode d'escarmouche pour Age of Sigmar, elles permettent de recruter une petite bande de figurines en excluant les plus fortes qui seraient déséquilibrées à ce format et de gérer l'évolution de chacune des figurines (une bande se compose de 15 figurines maximum, rendant possible cette gestion) y compris leurs blessures et l'expérience acquise. 

Pour résumer jusqu'à présent :

AoS28 est un concept : l'idée est de réprésenter la part sombre des Neuf Royaumes, on y trouve des humains misérables, des elfes plus effrayant que des serviteurs du Chaos et quelques rares stormcasts considéré comme des Dieux marchants parmis les hommes. C'est avant tout une vision, une esthétique, une recherche de l'originalité. Cela passe à la fois par un travail de conversion, mais également de création narrative puisque chacun est encouragé à inventer une histoire à ses figurines.

859490_sm-Aelves, Age Of Sigmar, Aos28, Wood Elves

859491_sm-Aelves, Age Of Sigmar, Aos28, Wood Elves

C5Nv3WXUEAAD9wt

Hinterlands est un corpus de règles additionnelles aux règles de Age of Sigmar : elles peuvent évidemment être jouées par tout le monde sans aucune obligation de se "conformer" aux codes de AoS28. Ce sont simplement des règles permettant des affrontement narratifs de petite taille.

Les concepteurs d'AoS28 ont simplement considéré que les règles Hinterlands étaient adaptées à leur idée, mais on peut trouver des gens qui convertissent des figurines à la manière de AOS28 sans même jouer ou en jouant avec les règles de base, et des joueurs utilisant Hinterlands sans jamais avoir entendu parler de AoS28.

Terminons à présent par une petite complication : les concepteurs d'AoS28 ont, à leur tour, ajouté des règles à Hinterlands pour permettre plus de flexibilité lors de la création de leurs figurines. C'est une démarche logique puisque AoS28 est avant tout un concept de modélisme et de narration. Ces ajouts permettent notamment l'utilisation de grosses créatures et la modification de mots clés.

Par exemple : j'ai moi même convertis des Blood Warriors de Khorne en esclavagistes de Slaanesh. La flexibilité d'AoS me permet de modifier les règles des Blood Wariors et d'en enlever les mots clé "Khorne" et "Bloodbound" pour y ajouter "Slaanesh". Ça n'a l'air de rien comme ça, mais ça permet de mettre en cohérence des figurines et leurs règles.

J'espère que cet article vous aura permit de mieux vous y retrouver dans tous ces termes et surtout vous aura donner envie de découvrir Inquisitor, Age of Sigmar et leurs variantes.

Je vous laisse avec quelques liens utiles :

 

Slagash

03 mars 2017

Peintures du moment II : Chaos, Empire, Orque Noir et Nain

Bonjour bonjour,

Encore une session de peinture sympathique chez le Squig à Lunettes, le club de jeu Lavalois. Pour l'occasion j'avais apporté un peu de tout pour pouvoir varier un peu, j'ai donc ressorti des figurines entamées il y a un bon moment :

P1180715

P1180716

 

Un impérial dont il ne me reste plus que le bouclier à finir (le socle aussi, oui, je sais...).

P1180717

P1180718

 

Un philosophe orque noir....

P1180719

 

Un perso nain que j'avais gagné au tournoi de King of War l'année dernière.

P1180721

 

P1180722

 

Aethinophe le Collectionneur, chef des esclavagistes.

P1180723

P1180724

P1180726

P1180727

Et d'autres esclavagistes.