Bonjour à tous !

Vous êtes très nombreux à venir sur ce blog via des articles parlant de l'après Fin des Temps "The End Time", sur les socles ronds, sur la V9 à venir etc.

Aujourd'hui, tout cela paraît très lointain. 

Je vais tenter, je dis bien tenter, de revenir sur les événements des derniers mois. L'exercice n'est pas facile pour plusieurs raisons : je n'ai pas lu avec attention le dernier tome de The End Time et je n'ai acheté aucun produit Age of Sigmar, tout au plus j'en ai lu les règles gratuites génériques et celles de 2-3 anciennes armées. 

 

Qu'arrive-t-il à Games Workshop ?

 ou les soubresauts schizophréniques du Toucan

 

Chapitre 1 : la Fin des Temps

Septembre 2014, l'univers IRL de Warhammer Battle est en ébullition, forums, blogs, clubs, magasins, tout le monde ne parle que d'une chose : le retour de Nagash ! Le grand nécromancien, la légende ultime de Battle, est ressucité. C'est un séisme : non seulement il ne fait pas que revenir, mais il débarque avec un très gros livre "Nagash", racontant le retour du big boss, mais annonçant aussi des changements dans le Vieux Monde tels que nous n'en avions JAMAIS lus : guerre civile Bretonienne, destruction totale de la Tilée et de l'Estalie par les Skavens etc. C'est le Game of Thrones (ou plutot le Walking Dead !) de Warhammer : les morts parmi les personnages nommés et connus sont nombreuses. On sent déjà que ce premier tome annonce un final apocalyptique qui annoncera la future V9 de Warhammer.

Mars 2015, sortie de "Archaon", dernier tome de la fin des temps, conclu six mois effrénés par la fin du Vieux Monde. Tout le monde est choqué. Choqués, nous l'avions déjà été par la rapidité des sorties de la Fin des Temps : en 6 mois, nous avions eu Nagash, Glotkin, Khaine, Thanquol et Archaon. En 6 mois Nagash était revenu, les Rois des Tombes éradiqués, l'Empire avait été dévasté, Karl Franz quasi-déifié, les elfes s'étaient génocidés et réunifiés sous l'égide de Malékith, les Skavens avaient pratiquement rayés les Nains de la carte, 80% des personnages spéciaux étaient morts, les Orques et Gobelins et les Ogres s'étaient tournés les pouces, le Bretoniens avaient fait de la figuration et finalement, le Vieux Monde avait explosé. 

warhammer-nagash-the-end-times-book-1-review-151qfr+AtEEL41GMH7RIjvLWarhammer-Thanquol1

A peine nous avions eu le temps de nous remettre d'un livre, un autre arrivait avec son lot d'événements radicaux.

Côté règles, la Fin des Temps avait introduit de nombreux éléments : nouveau domaine de magie, nouvelles unités, nouveaux personnages, règles de combat souterrain  et de combat urbain, de nombreux scénarios et des parchemins de bataille, formation avec des unités imposées donnant des règles spéciales avantageuses.

Tout semblait, pour moi, indiquer une évolution très positive :

  • des formations d'armées basées encourageant le respect de l'historique 
  • néanmoins la possibilité de mixer beaucoup d'armées (elfes, réunification du chaos etc)
  • des scénarios à tout va
  • des règles de combats dans différents environnements

 Tout cela m'apparaissait comme très positif. Même avec la fin du monde (littérale), d'un point de vue ludique j'étais confiant. Et la suite m'aura même donné raison, mais nous y reviendrons.

 

J'aimerai faire un aparté sur cette Fin des Temps. Au départ ça ne devait être que l'introduction à mes articles suivants, mais j'ai eu envie de développer ce qui suit parce que j'ai l'impression que c'est passé inaperçu (ou plus probablement que Age of Sigmar a balayé tout intérêt pour The End Times).

Premièrement, il faut rappeler que la Fin des Temps est quelque chose qui a été très longuement préparé par Games Workshop. On ne pond pas un millier de pages de fluff, des illustrations, des règles et autant de nouvelles figurines en un rien de temps. A vue de nez c'était dans les cartons depuis plusieurs années. Cela semble être confirmé par la rumeur disant que le chaudron de sang elfe noir et les furies plastiques auraient dû sortir à l'occasion du livre "Khaine". Rappelez-vous : c'est le seul livre sorti sans être accompagné de figurines.

m3470223a_99120212009_2013CauldronOfBlood01_873x627

Hors, le chaudron et les furies sont sortis en 2013, tout ça était donc bien prêt au moins un an avant la sortie du livre. Cette hypothèse a aussi le mérite de peut-être expliquer, en partie, le prix exorbitantde la boite de furies, destinées à faire partie de la série de figurines de The End Times, donc un chouilla plus cher.

D'un point de vue fluff, les événements de la Fin des Temps ont été introduits depuis 2013 soit dans les livres d'armées (Comtes vampires, hauts elfes et elfes sylvains), soit par le livre "Le Sang de Sigmar", campagne narrant les combats du Théogoniste contre Manfred von Carstein et introduisant le projet de résurrection de Nagash, la muraille d'os autour de la Sylvanie etc. Tous ces éléments constituent le postulat de départ du livre Nagash.

01040299035_SigmarsBloodFRE

Deuxièmement, il semble que la Fin des Temps ait été précipité. Six mois pour détruire trente ans de fluff, Games Workshop a fait fort ! Le rythme auquel les livres sont sortis était proprement infernal, alors que Games Workshop aurait pu très facilement faire durer la campagne un ou deux ans, faisant évoluer le jeu graduellement. La Fin des Temps aurait été une V9 évolutive. On aurait commencé avec les changements du livre Nagash : 50% de seigneurs, nouveau domaine de magie générique et environnement hanté pour les décors, et au fur et à mesure, les choses auraient progressées. Les joueurs auraient eu le temps de s'adapter et, j'en suis sûr, auraient très bien accueilli cette manière de faire.

Tout condenser sur six mois n'a pas vraiment de sens, même pour Games Workshop. 

Souvenons-nous de la gestion catastrophique des stocks des livres : des exemplaires limités sur lesquels tout le monde s'est jeté (au début !), des ruptures de stocks, des précommandes qui s'envolent en 5 minutes, puis la sortie des mêmes livres en couvertures souples, en nombre suffisant cette fois. Le manque de préparation pourrait aller dans le sens d'une précipitation du planning.

Ce qui à l'air d'appuyer cette théorie, ce sont encore des rumeurs comme quoi il y aurait dû y avoir plus de livres. Est-ce vrai ? Est-ce que les livres concernant les factions du Bien ont été zappés ? Par sûr, après tout, les livres sortis forment une histoire à peu près cohérente et il ne semble pas y avoir de trou béant, ce qui aurait été visible si 200 pages de fluff sur les nains, l'empire ou la bretonnie avaient été supprimées. 

Pourtant il y a aussi des éléments qui éveillent nos doutes, en gros, toutes les choses introduites dans le Tome Nagash et qui ne sont jamais réutilisées du genre la résurrection de Settra, la quête des Élus de Wurzag etc. Tout ça est assez gros. 

Je pense que Games Workshop a voulu concentrer l'histoire de la Fin des Temps après le premier tome et que les suivant ont été écrits pour aller à l'essentiel, mettant de côté des éléments "secondaires". Mais ça n'explique pas cependant des manques énormes dans cette histoire, comme l'absence totale de la Prophétie de la Chute de Malékith. Games Workshop n'utilise pas des éléments plus qu'iconiques comme cette prophétie, alors que tout le monde l'attendait, et d'un autre côté on nous ressort (très probablement) Constant Drachenfels, personnage ayant disparus depuis la V3 de Battle et la V1 du Jeu de rôle. 

Si ça vous intéresse, certains ont listé (de manière subjective et non exhaustive) les incohérences de la série dans ce sujet sur le Warfo

Le contraste est important entre la cohérence étalée depuis 2012 dans les divers livres d'armées et la campagne Sang de Sigmar (qu'on peut facilement considérer comme le Tome 1 de la série) jusqu'au livre Nagash et la suite, récit effréné bâclé en 6 mois qui aboutit à la fin du monde. 

 

Voilà donc le schéma qui reviendra tout au long de ma future "analyse" et qui a donné le sous-titre "les soubresauts schizophréniques du Toucan" : un savant mélange d'excellentes idées et d'incompétences crasses gâchant tout. Dommage.

Toutefois, en écrivant tout ça, en me replongeant dans la Fin des Temps (qui a été très vite oubliée avec Age of Sigmar), je me dis qu'il y avait quand même un potentiel de fou avec cette série. 

 

Slagash