Deuxième étape de notre week end Tourangeau, une journée complète dans le cadre idyllique de Chambord !

Ah, Chambord... Que dire de la première impression ? La même chose que pour Chenonceau, c'est à dire un grand "Wahou", mais plus grand, plus fort, plus imposant. C'est quand même LE Château de la Loire, le plus grand, le plus connu, le plus visité.

Que de qualificatifs me direz-vous, mais c'est vraiment l'effet qu'il m'a produit.

 P1170901

Ce qui me frappe le plus, c'est l'extravagance totale et excessive de l'architecture. C'est une véritable orgie de sculpture, de sur-sculpture, de fioritures dans les fioritures, de corniches travaillées à l'extrême... Et que dire de ces improbable "mamelons" démesurés sur les tours principales ? Les chiffres sont éloquents : 156 mètres de façade, 426 pièces, 77 escaliers, 282 cheminées et 800 chapiteaux sculptés (merci Wikipédia).

Illustrations :

P1170902

P1170910

P1170927

Chambord n'est pas privé, c'est un monument national, et donc gratuit pour les ressortissants de l'union européenne de moins de 26 ans. Combiné à son ampleur sans comparaison avec Chenonceau, il est moins bien tenu. Moins bien entretenu, moins bien aménagé et moins bien surveillé, donc, malheureusement, plus dégradé et plus vide. 

L'intérieur :

Enfin, plus vide, qu'on s'entende, les salles à visiter sont meublées, tapissées etc. Mais le château est composé de grands halls autour de l'escalier central qui, du coup, font un peu tristounets. 

chambord

La photo n'est pas de moi, et les murs n'étaient pas couverts, mais ça donne une idée des grands espaces que l'on trouve dans ce château (et ça vous permet d'admirer le plafond !

Le château a la réputation d'être un nid à courant d'air, et pour cause ! Le magnifique escalier à double hélice (imaginé parait-il par Léonard de Vinci, rien que ça !) est complètement ouvert, de la terrasse au rez-de-chaussée. Ajoutez à ça les ouvertures dans les halls et vous obtenez logiquement de beaux coups de vents. Si vous visitez ce château hors période estivale, prévoyez une veste !

Je n'ai pas pris beaucoup de photos des intérieurs, un peu trop absorbé par l'Histopad, dont je vous parlerai très bientôt. Et puis aussi, le site internet de Chenonceau et son article Wikipédia permet de disposer des photos et des noms de toutes les pièces, ce qui me permettait de vous redonner les noms des pièces, mais concernant Chambord, et ses 400 pièces, c'est plus problématique...

Du coup, voici tout de même quelques vues (pas toutes de moi) :

P1170918

P1170919

Chambord2

chambord3

Chambord4

Quelques pièces du château sont consacrées à Henri d'Artois, le Comte de Chambord et prétendant au trône de France de 1844 à sa mort en 1883. Je découvrais alors que la monarchie fut très proche d'être restaurée en 1873, mais manifestement c'est son attachement au drapeau de ses ancêtres qui enterra ses espoirs. 

D'une manière générale, le Chambord m'a beaucoup appris (ré-appris ?), l'histoire de la monarchie post révolutionnaire grâce à de nombreux tableaux et, donc, à ce focus sur le duc de Chambord. L'arrivée au pouvoir de Louis XVIII, puis de son frère Charles X, la naissance de "l'enfant du miracle" et théorique Henri V et sa mort, signant la fin des prétentions des Bourbons français, et le report des espoirs des royalistes sur le Duc de Paris. 

Mais alors, me direz-vous, c'est bien le comble d'apprendre sur ces rois alors que le château de Chambord, tout le monde sait que c'est la demeure de François 1er ! Certes, vous avez raison. Mais c'est le lot de beaucoup de demeures de ne plus conserver grand-chose de leur aspect initial (extérieur parfois, intérieur toujours), logique quand l'occupation s'étale sur plusieurs siècles.

C'est là qu'intervient l'Histopad...

L'Histopad 

Je vous parlais des bienfaits de l'excellent audio guide du château de Chenonceau, je vous parlerai cette fois-ci d'un support de visite tout autre, après l'Ipod, la tablette !

Le principe est simple, sur cette tablette vous avez :

- un plan interactif, très utile car Chambord c'est grand. Et mieux encore, il enregistre les pièces que vous avez visité, les pièces se remplissent alors en couleurs sur le plan, cela facilite grandement la visite. 

histopad

- Dans chaque pièce, vous avez une vue 3D simplifiée en gris d'où ressortent les tableaux et les éléments remarquables de la pièce. Si vous cliquez dessus, la légende du tableau ou d'autres informations s'affichent. 200 oeuvres sont donc décrites, et pour certaines vous pouvez même accéder à des informations supplémentaires sur les détails des oeuvres.

histopad 2

- La remontée dans le temps ! Dans plusieurs pièces, en plaçant la caméra de la tablette sur un symbole, l'écran se transforme en une fenêtre sur le 16ème siècle. A ce moment là, si vous promenez l'écran devant vous, vous voyez la pièce dans laquelle vous êtes dans l'état où elle devait être à son origine. Attendez-vous à voir disparaitre les tableaux et la tapisserie et à voir apparaitre de la paille, à entendre le bruit du feu dans la cheminée, les aboiements des chiens rentrant de la chasse etc. Plus encore, vous pourrez là aussi accéder à des informations sur des détails tels que les outils de la chasse, le porte-condiments, les tables de banquets sur tréteaux etc. Enfin, en farfouillant parmi les objets, vous trouverez les pièces d'un trésor. Une fois toutes réunies, vous débloquez alors une vidéo prise du point le plus haut du château.

histopad-chambord-575x289

L'Histopad permet donc d'avoir à peu près les mêmes informations qu'un audio-guide, d'avoir toutes les légendes des oeuvres exposées et des retours dans le temps très réussis !

Le prix : 8€. Un peu cher si l'on a à payer l'entrée plein tarif, mais on peut très facilement se contenter d'une tablette pour deux, c'est ce que nous avons fait et c'est largement suffisant.

Les extérieurs

 Chambord possède un immense parc, plus de 5000 hectares tout de même, mais ce n'est pas un parc que l'on visite. Pas de jardin non plus, à la différence de Chenonceau et de Villandry. Malgré tout, les extérieurs de Chambord, ce sont surtout les terrasses. Accessibles via le fameux escalier, on accède alors à une très belle vue sur les alentours.

P1170925

P1170930

 

P1170931

 Côté équipement, les alentours du château sont un peu tristes, aucune table de pique-nique, rien n'est prévu pour que les touristes mangent à proximité. C'est un peu dommage, mais ça oblige du coup à faire marcher les commerces à proximité (qui ne sont pas légion non plus).

Nous avions préparé notre pique-nique et avons entrepris de le manger sur un banc dans la cour intérieure...jusqu'à ce qu'on nous signale que ce n'était pas autorisé. En toute bonne foi, nous n'avons pas vu un seul écriteau signalant cette interdiction. Heureusement que la sortie du château est possible, même en déposant l'Histopad à l'accueil pour le récupérer ensuite. C'est donc sur le muret qui longe le canal que nous avons mangé le midi.

Alors que le site du château annonce un temps de visite libre avec Histopad de 1h30 environ, nous y avons passé toute la journée, approximativement de 10h à 17h, boulimiques de châteaux et de musées que nous sommes. Le château propose des formules de visites guidées approfondies de trois heures, c'est probablement le genre d'option que nous choisirons la prochaine fois (car oui, il y a aura une prochaine fois !).

En conclusion, un château d'exception, qui, malgré son manque d'extérieurs à visiter, vous capte facilement des heures durant pourvu que vous soyez un tant soit peu passionné d'Histoire.

 

Slagash

 

Note : plusieurs photos de cet article ont été tirées de cette page