Retour bien tardif sur mes premières parties et premières impressions sur le jeu Kings of War.

Ayant lu et potassé les règles gratuites, j'avais très envie de tester ce jeu, et bonne nouvelle, le camarade Brauwan était dans le coin ! Ni une, ni deux, rendez-vous à la tombée de la nuit en pleine forêt de Brocéliande pour notre partie d'initiation.

J'avoue avoir laissé Brauwan s'occuper des armée, je n'avais aucune figurine sous la main (dans une chambre de 9m² en même temps...). Ce fut donc avec une tripotée de nains et d'hommes-lézards dans ses valises qu'il arriva. 

Prenant la tête des Nains, j'allais affronter les mystérieuses Salamandres !

Le Seigneur Nain Daròr s'installa à l'extérieur du village envahi par les reptiles bipèdes et décida d'optimiser son flanc droit en profitant de la colline et retarder l'arrivée d'une partie de l'armée adverse. Borir, le Seigneur berserk accompagné de ses suivants assurerait un côté, les tireurs et les machines de guerres concentrés au centre, Daròr et ses guerriers à gauche.

partie1

La bataille commença, les nains prirent l'initiative et se positionnèrent en entonnoir pour menacer les flancs de toute unité s'approchant trop près.

partie1

Daròr entouré de ses guerriers. 

partie1

 

Les Salamandres avancent...

partie1

 

Lors du premier tour des Salamandre, l'armée entière s'est approchée, notamment le flanc droit (en face) qui pressa le pas pour rejoindre le coeur de la bataille. Les lézards volants se cachèrent derrière la maison sur la droite. Les nains réagirent en faisant feu de toutes leurs armes sur la cavalerie adverse mais sans grand effet. Borir, le berserk, se dirigea vers les volants pour protéger le flanc.

partie1

D'énormes reptiles approchent des lignes naines.

partie1

partie1

Feu !

partie1

Mais feu bon sang ! Feu à volonté !

Lors du tour des Salamandres la cavalerie charge les arquebusiers nains et les annihile d'un seul coup, mais ils se retrouvent dans une position bien inconfortable. Les volants dépassent la maison dans l'espoir de s'en prendre aux machines de guerre. Le reste de l'armée continue d'avancer. Les nains répliquent violemment.

partie1

"BuuuuriaaA !", Borir, le seigneur berserk ébranle les piafs à écailles à grands coups de hache !

partie1

La cavalerie salamandre ne survivra pas à la riposte naine, Daròr se dirige vers le reste de l'armée adverse, notamment le pavé d'infanterie et les 3 brutes.

partie1

 

A l'issue du tour nain, les volants sont ébranlés et les nains réorientés pour faire face à la seconde vague. Si le canon orgue répands la mort parmi les reptiles, le grand canon peine à toucher ses cibles...

partie1

"Tenez la ligne !" crie Daròr à ses soldats. 

La suite ira dans le sens des nains, malgré leurs pertes, le régiment de berserks balayera tout sur leur passage, aidé par les tirs des machines de guerre qui ont entamé le moral de l'adversaire.

Renfrogné, Daròr bourra sa pipe en reprenant son souffle. Les Salamandres avaient été vaincues et repoussées, mais la raison de leur incursion restait inconnue. Il se dirigea vers les blessés pour les féliciter de leur bravoure, la fin de la journée serait longue, car nombreux étaient les corps qui devaient être mis en terre.

Victoire !

La version de Brauwan de la bataille se trouve ici.

Quel bilan tirer de cette première partie ?

  • Les machines de guerre sont loin d'être ultime car elles ne touchent que sur du 5+. Sur un canon orgue qui lance de nombreux dés, ça se ressent moins, mais sur un canon classique qui n'a qu'une chance par tour, c'est loin d'être gagné. Je n'ai pas souvenir d'avoir causé la moindre blessure avec le mien. Par contre, quand ça touche, ça fera sauter les grosses sauvegardes ennemies bien sur.
  • Les mouvements sont plus simple, mais plus rigide aussi. Mon adversaire s'est fait avoir avec ses volants qui ne pouvaient pas passer entre le bord de table et la maison, à Kings of War, pas de reformation, le régiment restera dans sa forme originale, point. C'est un peu contraignant.
  • Les héros qui se baladent seuls, ça fait bizarre, mais on se rend vite compte de leur potentiel de mobilité et de "coup de pouce".
  • Le seigneur berserk est très violent !
  • L'anticipation est la clé, Brauwan s'est fait avoir avec ses cavaliers car il comptait sur une charge irrésistible sur le canon... Sauf que c'est impossible à Kings of War. Il s'est du coup orienté pour faire face aux berserks, mais il était déjà condamné.
  • C'était la première fois que je jouais nain, j'étais très content de pouvoir enfin jouer un flanc refusé, et le mieux c'est que ça a marché !

Au final, il nous a fallu 2h30 pour jouer une partie de 1000pts. C'est très long, surtout que 4 parties plus tard, je bouclais les parties de 1000pts en moins d'une heure. Pour cette première expérience on a passé pas mal de temps à bavarder et à vérifier des points de règles. 

Voilà pour ma première expérience avec Kings of War, j'ai beaucoup aimé le système et le rendez-vous était pris avec Brauwan pour une revanche. 

 

Slagash