Enfin la suite (oui j'ai 36 milles projets blogesques à avancer et je prends du retard...) de mes débuts à Kings of War, et comme ça commence à faire longtemps, le rapport de bataille va se retrouver un peu plus concis que le premier.

Tout d'abord, merci à Brauwan (vous commencez à avoir l'habitude de ce pseudo) mais aussi à sa famille pour son accueil des plus chaleureux, car cher lecteur, le breton ne m'a pas seulement invité à jouer sur sa table, mais aussi à manger (sur une autre table, donc). Merci camarade !

Une fois encore, j'apportais les règles, et lui fournissait tout le reste, c'est à dire deux belles armées de 1500pts d'orcs (avec alliés gobelins) et d'Empire du Désert (des morts vivants tout secs). Et après une séance bricolage pour créer quelques plateaux de mouvements (60 gobs, et oui...), nous nous sommes déployés. 

Droknar Lame-Qui-Brille, chef du clan des Zaches de la Vallée allait devoir affronter le couroux de Hékanakht VIII, aussi appelé 

S38 N29 N35
M3
Aa1 X1
A1

20151128_114555

20151128_114604

 

La question est : les orcs crient-ils WAAAAAAAGH !!! à Kings of War ?

part 2 (17)

20151128_114615

Hélas le détail des tours est très flou :

Après l'avancée des morts vivants, les peaux vertes s'avanceront à la limite de la portée de charge adverse. Le surnombre aidant, Droknar tente une habile manoeuvre d'encerclement. Malheureusement je gère ça assez mal, surtout sur le flanc gauche.

part 2 (16)

Les troupes de Hékanakht VIII chargeront les premières, mais la ligne verte résiste bien. Je sais qu'il s'est passé quelque chose de très incongru avec l'affrontement des chars, mais je ne sais absolument plus dans quel sens, les chars du désert ont-ils honteusement rebondis sur les Deuzaches ? La charge des chars orcs à-t-elle été d'une molesse fatale ? Les deux ? 

part 2 (18)

part 2 (20)

Au centre ça ramone dur. A noter que je serai très mauvais en régénération...

Au final, après un début très délicat pour l'Empire de Poussière, les Orcs n'arrivent pas à capitaliser sur leur avantage. Mon adversaire manoeuvre mieux et arrive à faire des charges combinées alors que je mise bien trop sur la résistance de mes troupes. Peut être que finalement le nombre et la taille des unités m'ont gêné.  

Ça et les géants d'os inarrêtable...

20151128_144255

20151128_144301

20151128_145229

Vue de la mêlée finale.

Au final, j'apprends surtout qu'il faut vraiment être carré dans ses déplacements. A Kings of War, point d'aléatoire à ce niveau, tout est fixe et très bien encadré par les règles, pas de test pour se reformer, pas de distance de charge aléatoire ou a estimer bref, si vous foirez vos mouvements c'est juste votre faute. 

Sur la partie j'ai aussi manqué de rapidité, avec une seule unité de char j'avais du mal à prendre l'initiative face aux chars et cavaliers adverses. 

Cependant le jeu reste toujours aussi agréable, les orcs ça tape très fort et il y a quelques petites subtilités que j'ai eu du mal à exploiter (les archers qui sont des troupes d'infiltration ou les trolls que j'aurai pu utiliser comme première ligne). 

 

Slagash