Ahoi bande de morues mal dessalées !

Pour fêter mon retour sur cet élégant navire qu'est le Chaotica Cloaquis, je vais vous parler de mon coup de coeur le plus récent :

Sea of Clouds !

 

Sea-of-Clouds-jeux-de-société-Jumanji-Blog

 

Jeu conçu par Théo Rivière, magnifiquement illustré par Miguel Coimbra et édité par "iello", Sea of Clouds vous emmène dans un univers de flibuste où vous combattrez contre vos rivaux pour la suprémacie du ciel, car c'est bien dans les airs que se déroule la partie.

Le principe est assez simple :

A chaque tour, vous pouvez choisir une des trois cartes du butin. Si la première ne vous intéresse pas, vous la reposez et ajoutez une carte par dessus, puis vous passez à la seconde. La encore, soit vous la prenez, soit vous posez une deuxième carte dessus et regardez la troisième. La encore, soit on la prend, soit on ajoute une carte dessus. Dans ce dernier cas on devra obligatoirement piocher la carte au dessus de la pioche. 

Différents types de cartes existent :

  • les pirates, qui vous aideront à vaincre vos adversaire. Quand vous gagnerez les combats vous gagnerez ou volerez des pièces.
  • les objets, du canon qui vous donnera un bonus de combat au coffre plein de pièces en passant par un singe savant, ces cartes sont soit des bonus, soit des malus, soit du décorum.
  • des reliques : oeil de kraken, dent de léviathan... plus vous en cumulerez, plus vous gagnerez des points à la fin de la partie.
  • du rhum ! Accumuler du rhum vous raportera des points en fin de partie
  • des secrets, qui seront des bonus à appliquer lors du décompte de point final

On marque des points à la fin de la partie en accumulant les pièces, les rhums, les reliques, les objets et les secrets. Les rhums et les secrets sont placés sur la table de façon à ce que vos adversaires ne sachent pas ce que vous avez. 

La phase d'abordage où les pirates interviennent n'a lieu que tous les 4 ou 5 tours selon le nombre de joueurs, cela permet de donner du temps à chaque joueur de piocher des cartes pirates, car toutes les cartes sont mélangées dans la pioche, il arrivera donc parfois qu'il soit difficile de recruter un équipage.

Ce côté aléatoire du tirage est compensé par la multiplicité des moyens de marquer des points : si vous voyez que l'abordage arrive bientôt et que vous voyez qu'il sera difficile de battre vos adversaire, autant privilégier les reliques ou le rhum !

La mécanique du jeu s'apprend très vite et on comprend vite les subtilités du jeu, notamment sur la pioche des cartes du butin : vous savez que votre adversaire collectionne telle relique et vous pas du tout, mais une carte bonus fonctionne en combo avec sa collection. Prendez vous la carte pour empêcher votre adversaire de l'avoir alors qu'elle ne vous servira à rien ?

Quant aux combats, à deux c'est certes un peu plat, mais à 3 et 4 c'est une toute autre affaire...

Le jeu est vraiment très agréable, il ne s'éternise pas et on se prend facilement à dire "Bon allez une autre partie !", surtout quand on a perdu.

Petit récapitulatif des plus et des moins :

Les moins

  • un thème pirate un peu discret au niveau des règles, il aurait fallu que les différents capitaine aient leur propre règle. En l'état ce ne sont que de très beaux plateaux pour oragniser ses cartes.
  • Une grande part d'aléatoire, on aime ou on n'aime pas, ici je ne trouve pas ça dérangeant car quand on est malchanceux d'un côté on l'est forcément plus d'un autre.
  • Des cartes copiées / collées, les illustrations sont belles mais toutes les cartes d'un même type sont identitques : tous les yeux de Kraken sont les mêmes, tous les pirates de tel types sont les mêmes etc.

Les plus

  • Les illustrations sont très réussies, surtout en ce qui concerne les plateaux de capitaines.
  • La simplicité de la mécanique, expliquée en 10 minutes
  • Les différentes façons de marquer des points
  • jouable à deux, même si ce n'est pas la configuration la plus stratégique
  • le prix, très abordable, on a un beau jeu agréable et amusant pour 25€
  • En ce moment si vous l'achetez vous pouvez avoir un plateau capitaine gratuit, et ils sont très beaux

Pour terminer l'article, un exemple d'illustration :

miguel-coimbra-capitainebayou

Et une vue de partie à 2 :

20160501_181356

Voilà, ce sera tout pour ajourd'hui !

Et n'oubliez pas : à l'abordage, et pas de quartier !

 

Slagash