Trèèèès longtemps après l'épisode 1, me revoilà pour parler de Games Workshop et de ses soubresauts bipolaires. 

Nous étions revenus sur la Fin des Temps, son planning très chargé, ses sorties décalées et les possibles accélérations de calendrier. Il s'est bien trouvé que le courageux Thindariel a traduit et compilé tous les écrits de Josh Reynolds sur les coulisses de ces événements fluff.

gw-rules-banner

 

Age of Sigmar : le choc

Pourquoi Age of Sigmar a-t-il déclenché les torrents de haine que l'on connait ? Je devrai même écrire "déclenche" au présent, puisque presque un an après sa sortie, on trouve toujours beaucoup de personnes critiques à l'extrême qui feront tout pour enterrer ce jeux.

Plusieurs raisons, à mon avis :

  • la mort de Warhammer Battle 

Première cause je pense, Age of Sigmar est le "meurtrier" de Battle, c'est pour AoS que Battle a été sacrifié, que 30 ans de fluff (largement incohérent entre ses versions d'ailleurs) ont été jetés au four. Il y a forcément un réflexe négatif envers le remplaçant. C'est le même processus avec les réactions épidermiques des fans du Batman de Christian Bale quand on a annoncé que Ben Affleck reprendrait le costume de chauve-souris. Les phrases type "C'est pour ÇA que MON Battle a été détruit ?" sont encore assez courante. 

  • L'esthétique 

Oui, fini le Vieux Monde sale et désespéré, Age of Sigmar c'est un univers mythologico-warpesque, l'univers est explosé en plein de royaumes reliés par des portails dimensionnels, les montagnes volent, les fleuves sont de lave, tout ça tout ça. C'est un peu comme si Battle et ses peuples habitaient tous dans les royaumes du Chaos. Tout est "plus" : plus gros, plus radical, plus original quitte à flirter avec le mauvais gout parfois.

6POWGkHl

 

Voilà

400px-Age_Of_Sigmar_Map

 

Voilà voilà

  • Les règles

Aaah, les règles... Sans doute le point le plus clivant. 4 pages en tout et pour tout, en vérité on peu presque réduire ça à 2 pages de règles. C'est le choc pour tout le monde. Récapitulons :

  1. Plus de points
  2. Plus d'unités en rangs
  3. On peut tirer dans et depuis un corps à corps
  4. Les magiciens sont largement bridés
  5. Plus de tableaux comparatif : tout le monde touche et blesse de la même façon

Ça ce sont les règles génériques, auxquelles on ajoute les règles de chaque unité. Et là, cerise sur le gâteau, on se retrouve avec des règles blagues du genre "si votre adversaire vous regarde dans les yeux..." ou "Si votre moustache est plus longue que celle de votre adversaire..." ou encore "Si vous criez Pour Sigmar !..." etc.

  • Le fluff

Un peu le même topo que pour l'esthétique, on change du tout au tout : après la destruction du Vieux Monde, Sigmar erre dans l'espace et rencontre un grand dragon dieux créateur avec lequel il créé les 8 Royaumes. Les autres Dieux s'associent à Sigmar pour repeupler ce nouveau monde, c'est l'Âge des Mythes. Bien sûr, les Dieux du Chaos finissent par s'en mêler, la guerre fait rage mais l'alliance des anciens Dieux ne tient plus trop et donc les chaotiques envahissent les 8 Royaumes, sauf celui de Sigmar, le Royaume d'Azyr. C'est l'Âge du Chaos.  

Sigmar travaille pendant très longtemps avec un Dieu Nain et ils finissent par mettre au point un procédé pour faire revenir les héros qui ont combattus pendant l'Âge du Chaos : ce seront les Éternels Foudre-Forgés (ou Stormcast Eternals). Sigmar se lance alors à la reconquête des 8 royaumes, avec pour objectif principal de se rendre maître des portes dimensionnelles. C'est l'Âge de Sigmar où la Guerre des Portes fait rage. 

On est loin de la chronologie du Vieux Monde. 

Avant de passer à la suite, il convient de signaler que certaines critiques dont souffre encore le jeu ne sont pas du tout avérées. Les règles ne font certes que 4 pages mais c'est un jeu de combo dont les règles des parchemins de bataille, de bataillon, de scénarios ou de décors ajoutent énormément. D'autres personnes persistent à voir le jeu à travers le prisme de Warhammer Battle, ce qui est une autre erreur. Je ne nie pas que le jeu ait des défauts, mais il ne faut pas exagérer non plus :

  • les invocations ne sont pas limités et ça c'est un vrai problème, cependant, les règles de victoires disent bien de prendre en compte les figurines invoquées et tuées dans le compte final qui détermine le vainqueur. 
  • on peut tirer dans, et depuis, un corps à corps et ça fait crier dans les chaumières, mais personne ne fait l'effort de relever que les armes de tir ont toutes vue leur portée réduite et la valeur de mouvement de l'ensemble des unité a augmenté. 

Age of Sigmar : les sorties

Games Workshop est décidemment bien coquin puisqu'il alterne le chaud et le froid avec les sorties du jeu.

On devra se contenter pendant un long moment de Khorneux et d'Eternal Stormcast. C'est à la fois bien et mal. Bien d'abord, parce que les figurines sont assez belles, la nouvelle faction est introduite en fanfare avec pas mal de référence, le relooking des unités de Khorne est tout bonnement sublime. La qualité objective des figurines (le plastique, le moulage etc) est universellement louée, ce qui n'enlève rien. 

La boite de base, très intéressante d'un point de vue du prix dès le départ, devient rapidement incontournable lorsque GW sort les différentes unités en boite à des prix... GWesque. 

age-of-sigmar-2

Tout cela est donc bien beau, mais pendant trop longtemps Games Workshop n'a fait que décliner ces deux factions alors que l'attente principale du côté des joueurs était (et est toujours pour beaucoup), de connaître la place de leurs armées dans ce nouvel univers. Sur ce point il y a encore beaucoup à faire. Les Khorneux et les Sigmarines ont occupé le terrain trop longtemps et Age of Sigmar a eu du mal à se sortir de cette image de jeu "bi-faction".

Ça n'allait pas s'arranger avec la suite ! 

On nous a d'abord sorti une énorme forteresse du Chaos, ce qui, en soit, est assez intéressant. Outre le fait qu'elle enfonçait le clou du jeu bi-faction, cette sortie était accompagnée d'un Battletome, preuve concrète de l'importance des décors et des scénarios dans le jeu. Concernant sont look, disons qu'il faut aimer mais je trouve que ça envoi quand même pas mal, c'est un peu la version moderne des décors chaotiques un peu baroques des Realm of Chaos qui ont durés jusqu'en V5.

Malefic-Dreadhold-Top-Angle-e1440317298116

En octobre, c'est la douche froide : la sortie des Séraphons. Les Séraphons sont les esprits des anciens hommes-lézards que les Slanns, avec l'aide du Dragon Céleste je crois, sont parvenus à préserver sous forme de constellations. Dans le fluff c'est donc qu'à présent ils sont invoqués et que ce sont des sortes de démons. Dans les faits, Games Workshop s'est tout simplement contenté de ressortir la gamme Homme Lézard sur socle rond, sans aucune nouveauté. Là, on confine au foutage de gueule ouvertement assumé. Certes, entre temps, d'autres sorties n'avaient été que du reconditionnement, comme les Skavens Pestillens ou les Sylvaneath (Dryades et homme-arbres) mais ça ne concernait pas des armées entières et leur fluff n'avaient pas été modifié au point de justifier un nouveau design.

slannmage

 

Même Kroak à l'air de dire "WTF ?"

La fin d'année a vu arriver la faction Everchosen, encore une fois décevante tout en restant très intéressante. La faction se compose d'Archaon, d'un sorcier de Tzeentch et des Varrangard, unité de seigneurs du Chaos montés. En termes de figurine d'abord, c'est un claque, bonne ou mauvaise, mais une claque. Archaon est ÉNORME (et pour l'avoir vu en vrai, il doit mesurer la taille d'un ogre au moins) mais peu lisible, comme les Varrangard qui sont très gros, très détaillés mais assez fouillis. Le sorcier s'en sort bien mieux et est très réussi, parfaitement dans l'esprit de Tzeentch. Les prix ont fait parlé d'eux, logique, avec 3 cavaliers à 80€ on pouvait s'y attendre. 

ArchaonEverchosen_Prodslide

Varanguard_Knights_of_Ruin_Miniatures_Sigmarlore

Que nous apprend cette sortie ? D'abord qu'un Battletome peut ne contenir que 3 unités, cela veut dire qu'il se concentre beaucoup plus sur le fluff et les scénarios. On voit aussi que Games Workshop travaille beaucoup sur l'aspect des différentes factions chaotiques : les sorties de Nurgle des dernières années sont unanimement louées (mouches, portepestes plastique, blightkings...), les unités de Khorne de Age of Sigmar sont elles aussi très typées. Avec les Everchosen GW donne cette fois le look des Chaotiques Universels et des suivants de Tzeentch. C'est l'occasion de voir que les figurines monothéistes sont quand même plus belles et ont des concepts plus intéressants.

Ah oui aussi, les illustrations du Battletome claquent méchamment.

BLPROCESSED-xcortoenpri55etno

Le début de l'année 2016 a été marqué par la sortie des Fireslayers qui ont fait beaucoup parler dans les chaumières. Cette fois Games Workshop s'est attaqué à du lourd : les tueurs nains, une véritable icône depuis des dizaines d'années. Forcément, le résultat mythologico-fantasy-apo-punk n'a pas fait que des heureux. D'ailleurs, les prix non plus... Le souci c'est qu'une part importante des critiques sur les figurines ont pour base le fluff des tueurs du Vieux Monde, ce qui évidemment n'a pas plus de sens que de juger les vieilles figurines de tueurs avec le fluff de Age of Sigmar... La sortie est accompagnée de son Battletome, on commence à avoir l'habitude, et cette fois encore, que des figurines nouvelles.

0be3ced5b71376f8f0a98aea08c15c3009760706c4f9d8cafb4d871e5fb96197

Avant - Après

Pendant ce temps on voit aussi une partie de la gamme chaotique être reconditionnées en socles ronds, avec parfois de bonnes surprises sur les prix :

- les maraudeurs du Chaos passent de 30€ les 16 à 30€ les 20 (-20%)

- les guerriers du Chaos passent de 30€ les 12 à 35€ les 16 (-12.5%)

- les cavaliers maraudeurs passent de 26€ les 5 à 40€ les 10 (-23%)

Et je ne parle pas des "Start Collecting" à 65€ qui représentent entre 20€ et 65€ d'économie.

start-collecting-seraphon start-collecting-skeleton-horde

 

Prix au détail, 113€ et 108€, vendu 65€.

Etc. Mais ça bien sur, vous ne verrez pas les gens en parler sur les forums pendant 150 pages... 

Autre bonne surprise du début d'année : les livres "Grand Alliance". Outre leur titre ridicule quand on est francophone, ces livres sont tout simplement une version imprimée en papier glacé des parchemins de bataille de toutes les unités de chaque alliance, avec un peu de fluff en plus et quelques bataillons. Le tout pour un prix très abordable. Personnellement, c'est là que j'ai plongé : j'ai acheté le tome Chaos à Nantes, c'était la première fois que j'achetais quelque chose dans un magasin GW depuis des années.

warhammer-age-of-sigmar-grand-alliance-death-22844-0-1000x1000

La dernière sortie dont je vais parler, ce sont les Orruks, nouveau nom des orques. Beaucoup, moi compris, préssentaient cette sorties comme un énième reconditionnement des orques noirs / sauvages, il n'en fut rien du tout. Games Workshop a clairement tapé fort ce coup ci avec une floppée de figurines magnifiques et plutôt impressionantes. Certains auront pu rire en disant que ça ressemblait trop à 40K, et ceci et cela, mais je crois vraiment que ces sortie a marqué les esprit. J'ai vu fleurir les nouveaux orques partout sur les réseaux sociaux (certains exhibant leurs achats d'une valeur de plus de 1000€), chez mon revendeur préféré c'est aussi à ce moment que Age of Sigmar a donné un coup de pied pour remonter à la surface. 

Orruks-MawKrusha

 

Le genre de figurine qui fait oublier son prix.

Warchanter

 

Le genre de figurine qui n'y arrive pas...

Alors que nous approchons de l'anniversaire de la sortie du jeu, on comprend bien mieux comment les sorties fonctionnent, GW privilégie les Factions, c'est à dire le niveau en dessous des anciennes armées de Battle (Faction Pestillens, Faction Everchosen, Faction Fireslayers...) et les Grandes Alliances, le niveau au dessus des armées de Battle (Chaos, Ordre, Mort et Destruction). C'est intéressant car le jeu encourage d'abord à jouer plusieurs petits armées basées sur ces factions plutôt qu'une seule grande (de toute façon les règles fonctionnent par synergie de mots clés, ce qui encourage les armées cohérentes), et offre aussi la possibilité de les jouer ensemble si elles font partie de la même Alliance. 

A l'heure où je fini (ENFIN !) cet article, beaucoup d'autres choses sont arrivées, j'en parlerai bien entendu dans un prochain article.