Il y a trois jours, CMON a lancé sa nouvelle campagne Kickstarter pour financer le jeu "HATE" inspiré du travail d'Adrian Smith.

L'objectif de 200 000$ à été atteint en quelques minutes, en 24h le projet à réuni 4600 participants et 500 000$.

Tout allait bien, jusqu'à ce que ça cale. Depuis le lancement on assiste à un ralentissement assez impressionnant de la campagne de financement :

 

 EDIT DU 23 JANVIER : en mettant le lien direct des images de Kicktraq ci-dessus, il s'avère qu'elles se mettent à jour ! Pour rappel, j'ai donc écrit cet article le 19 janvier, jour où la campagne a enregistré +6197$ et 64 participants.

Certains commencent à paniquer, des gens se retirent, une pluie de critiques tombe sur CMON et pourquoi ?

Je vais commencer par le négatif, parce qu'il y en a :

Un jeu "mature" ?

Première "erreur" de CMON, estampiller le jeu "interdit aux moins de 18 ans", sous couvert d'une violence trop importante. Certes, dans HATE en plus de s'entretuer comme dans tout jeu de guerre, on peut torturer ou manger ses adversaires capturés, c'est même une mécanique du jeu très importante puisque ces actes permettront à votre tribu de devenir plus forte. 

Seulement, le terme adulte et mature est interprété de différentes façons : certains pensent que c'est parce que des figurines dénudées sont prévues (et certains semblent bien compter là dessus) et d'autre attendent d'un jeu "mature et adulte" qu'il aborde des thématiques profondes et que les règles soient très complètes avec des mécanismes complexes à comprendre. 

Finalement personne ne s'y retrouve vraiment et dans les commentaires on se retrouve avec des personnes débattant de si oui ou non il y aura des femmes nues en figurines, si oui ou non c'est logique, si le combat nu est avéré historiquement etc etc. 

Pour couronner le tout, la vidéo de présentation du jeu, la "bande annonce" du financement, est quasi-unanimement raillée pour son ton trop outrancier, trop vulgaire, qui finalement fait plus "pré-ado qui veut se la jouer dur" que mature et adulte. Fatalement, ça se ressent sur le reste de la communication et d'une sur abondance des termes "brutal" ou "gruesome" etc.

Art by Adrian Smith.

Ce n'est pas la petite maison dans la prairie, mais ça pourrait être du Games Workshop

 

Un jeu pour 2 à 6 joueurs ? 

La pire erreur de CMON : annoncer le jeu comme étant fait pour 2 à 6 joueurs. Pour être honnête, ils parlent de 2 à 4 joueurs et pouvant monter jusqu'à 6 (sous entendu avec les add on et options nécessaires).

Pourquoi ce positionnement ? Parce que le boite de base de HATE comprends 4 clans et qu'il est possible de jouer à 4 joueurs une campagne (Chronique). 

Là où le bât blesse, c'est que logiquement, tout le monde s'attend à pouvoir jouer à 4 en MEME TEMPS, et c'est bien logique ! Sauf que pour CMON on peut jouer à 4 mais dans le sens où une campagne peut réunir 4 joueurs, et une campagne peut durer longtemps comme une ligue Blood Bowl par exemple. 

De fait, c'est comme si Games Workshop vendait 4 équipes et un terrain en disant que c'est un jeu pour 4 joueurs. 

Cette incompréhension provoque un nombre incalculable de critiques, de questions (et pendant que 2 joueurs jouent, que font les autres ?), de doutes et de réclamations.

CMON a assez maladroitement répondu en disant que les autres joueurs pouvaient faire plein d'autres choses pendant le temps d'une partie qu'ils ne jouent pas, tout sauf jouer à HATE en fait... Et même lorsqu'ils ont essayé d'y mettre de la bonne volonté en incluant un second plateau de jeu en Strech Goal, ils ont avoué que ça ne serait pas suffisant pour jouer deux parties simultanément (ce que tout le monde réclame). 

Conclusion : personne n'est content, les particpants voient toujours le terme "2-4 joueurs, et jusqu'à 6" comme un mensonge et CMON n'en démord pas et est obligé de changer son programme de SG pour un bonus qui ne répond qu'à moitié à la demande des futurs joueurs.

Bref...

Vous noterez le "pour AIDER à jouer 2 batailles simultanément"

 

Des strech goal trop ambitieux

Evidemment, avec un départ à 500 000$ en 24 heures, un certain nombre de bonus est tombé assez vite : des pions plastiques 3D pour remplacer les pions cartons, une demie nouvelle tribu et un mercenaire supplémentaire. Mais CMON a trop rapidement augmenté l'écart entre ces bonus, d'abord 30 000$, puis 35, puis 40, jusqu'à 45 000$. Avec le ralentissement de la campagne, certains bonus commençaient à paraitre vraiment très très lointain...

CMON a réagi hier en ajoutant des strech goals dont l'un AVANT un SG existant, réduisant l'écart entre chaque à 10-15 000$, signe évident qu'ils ont compris qu'ils en demandaient trop aux participants.

45 000$ de plus pour débloquer 20 mains en plastiques, mouais...

 

 

Seulement 10 000$ pour ajouter un prince, figurine de 75mm on le rappelle :
The Um'Gorr Prince next to an Um'Rak Warrior, for scale.

 

Un add-on de mauvais augure ? 

La première extension payante optionnelle est une tribu complète (11 figurines + cartes nécessaires pour les jouer) pour 25$. C'est très peu cher (rien que le chef de faction vaut à mes yeux ce prix !) mais ça fait dire à beaucoup que c'est un aveux de pessimisme pour CMON qui aurait prévu que la tribu soit débloqué dans les strech goals et que donc, ils comprennent que la campagne ne réussira pas autant qu'espéré. 

 

 

Un visuel pas à la hauteur

Les premières images du matériel ont refroidis beaucoup de monde, moi compris. Le plateau de jeu est triste, froid, et finalement assez peu différent d'une simple feuille quadrillée...

Village Sheet.

 

De même, les tuiles/décors ne sont guère engageantes, les plateaux de tribus sont tous identiques et sont très vides, bref, c'est pas la joie, surtout comparé à...

Un concurent qui fait de l'ombre

Le jeu NEMESIS lancé quasiment en même temps que HATE met en exergue les défaut de celui-ci : plus de communication, un ton plus juste, une meilleure organisation de la page du kickstarter, un prix de base plus bas, une charte graphique plus cohérente (HATE commet par exemple la faute de gout terrible d'entourer les dessins d'Adrian Smith d'un rouge flashy qui fait mal aux yeux alors que la BD dont est inspiré tout le jeu est entièrement en noir et blanc) et même un tacle, volontaire ou non, ce slogan "Un jeu ne se limite pas à ses figurines", slogan qui donne sur une page qui permet de voir l'ensemble des cartes et des pions du jeu.

Non seulement ça permet de mettre en valeur l'excellent travail qui a été fait à ce niveau, mais ça donne aussi beaucoup de grains à moudre pour les participants qui se posent la question des règles du jeu. 

 

Alors, foutu ce KS ? Fiasco pour CMON ? HATE à oublier ? 

Pas du tout. 

D'abord, il faut rappeler qu'à l'heure actuelle, le jeu est financé à plus de 300%. C'est peut être peu par rapport aux énormes campagnes de CMON type Zombicide ou Rising Sun, mais ça reste un succès, factuellement. De plus, la dynamique du KS ressemble beaucoup à celle du jeu de figurines pour A Song of Ice and Fire qui a tout de même fini à plus de 1,6 millions de dollars je crois. 

Toujours à l'heure actuelle, la boite est très intéressante, comprenant 61 figurines, dont presque une dizaine à l'échelle 75mm ! En plus du jeu complet bien entendu. Et comme je l'ai dit plus haut, pour 25$ de plus, vous ajoutez une tribu complète.

Ces figurines, parlons en, mais très peu, juste pour dire qu'elles me font rêver et que j'ai déjà hâte de recevoir mon pledge !

 

 

Le jeu en lui même.

Il subit beaucoup de critiques injustes sur sa supposée simplicité, hors je crois qu'il ne faut pas sous estimer les mécanismes qu'il propose.

Si l'on regarde rapidement, les affrontements sont du niveau de Risk : l'attaquant lance les dés d'attaque et le défenseur les dés de défense. Les second annulant les premiers. Si le défenseur prend une blessure, il meurt.

Sauf que l'on dispose d'une ressource d'activation, la sauvagerie, qui s'épuise très vite. On peut en récupérer grâce aux dés qui sur 6 faces comprennent : 2 épées (attaque), 2 boucliers (défense), une sauvagerie (ressource d'activation) et un "Wild". Si vous faite une "sauvagerie", cela ne vous aide certes pas en défense ou attaque, mais ça vous aidera à taper plus fort le tour suivant. Le "Wild" est très intéressant aussi car il peut être changé comme vous le voulez : attaque, défense ou sauvagerie. Avoir un "wild" vous mettra donc devant un dilemme, surtout en attaque, préférerez vous assurer la mort de l'adversaire en ajoutant une épée, ou prévoir le coup suivant en vous ajoutant un pion sauvagerie ?

Encore des choix à faire lorsque vous pillez une hutte : que faire des innocents ? Les massacrer pour gagner de la sauvagerie ? Ou les emporter pour les dévorer et ainsi gagner de la HAINE après la partie ?

Ajoutez à ça les capacités spéciales des shamans, le deck d'actions de chaque tribu, les améliorations spécifiques à chaque tribu, 11 scénarios différents avec des objectifs assymétriques pour l'attaquant et le défenseur (plus un troisième objectif pouvant être rempli par les deux joueurs), des mercenaires à recruter, et vous avez un jeu loin d'être aussi basique que certains veulent le dire.

J'ajoute aussi un dernier détail, j'ai vu que certaines personnes pestaient contre le fait que les morts de chaque tribu sont automatiquement remplacés d'un combat à l'autre. C'est vrai, mais ils perdent alors toutes les améliorations qu'ils avaient pu cumuler jusqu'alors, et ça a toute son importance aux bout de 3-4 parties je pense. 

Et je ne résiste pas au plaisir d'imaginer comment les combattants accumulant des blessures seront employés comme chair à canon dans les combats... 

Le potentiel 

A vu de nez, je dirai que seulement 50% du potentiel du jeu, en terme de matériel et de figurine, à été révélé par CMON. On sait qu'il pourra y avoir du décors 3D, des monstres énormes, et que le livre contient des peuple de guerriers antropomorphes reptiliens qui seraient magnifiques en figurines. 

CMON n'est pas un débutant du kickstarter, c'est rien de le dire, il y a fort à parier que ce qui ne sera pas débloqué en strech goals pourra être proposé en option payante et ainsi que l'on pourra profiter au mieux de tout ce qu'il y a à prendre dans l'univers sans espoir de HATE.

En conclusion, malgré les reproches, malgré les erreurs, malgré certaines fautes de goût, je suis absolument emballé par ce jeu ! Je sais déjà qu'il pourra plaire autour de moi et que son système de combat rapide et sanglant permettra d'enchainer plusieurs affrontements acharnés ! 

J'AI HATE !

L’image contient peut-être : une personne ou plus